Rencontre Mathys Adidjatou et partenaires techniques et financiers : L’assainissement du secteur...

Rencontre Mathys Adidjatou et partenaires techniques et financiers : L’assainissement du secteur de la microfinance au menu des échanges

0
PARTAGER

Le ministre du travail, de la fonction publique et des affaires sociales Mathys Adidjatou a rencontré les partenaires du secteur de la microfinance le vendredi 27 mai 2016. Elle a échangé avec ses partenaires sur l’état des lieux et les principaux défis à relever dans le secteur de la microfinance

Le secteur de la microfinance a adopté en 2015 un nouveau document de politique de développement de la microfinance dont la vision se résume comme suit » le Bénin dispose d’un secteur de microfinance assaini, professionnel, intégré au secteur financier et contribuant efficacement à l’accès durable à une gamme de services financiers diversifiés pour l’ensemble de la population, d’ici 2025 « . Mais l’état des lieux du secteur de la microfinance n’est pas reluisant malgré la mise à disposition du Bénin de ce nouveau document politique de développement de la microfinance.Pour corriger un tant soit peu cette situation, le ministre Mathys Adidjatou a jugé indispensable de rencontrer les partenaires techniques et financiers intervenant dans le secteur de la microfinance pour échanger avec eux sur les maux qui minent ce secteur. Au cours de cette rencontre, le ministre du travail, de la fonction publique et des affaires sociales Mathys Adidjatou trouve que quatre axes stratégiques sont indispensables pour la réalisation de cette vision. Il s’agit notamment de l’assainissement du secteur de la microfinance, la professionnalisation du secteur de la microfinance, la promotion du financement de l’agriculture et des produits innovants et le renforcement des Sfd aux ressources financières adaptées. Ces quatre axes sont très importants selon le ministre Mathys Adidjatou et nécessitent un engagement soutenu dans la durée, de l’ensemble des acteurs pour le développement de la microfinance au Bénin. Cette mission assignée à son département ministériel ne saurait prospérer que dans un cadre de concertation, de synergie d’actions des différents acteurs ainsi que de la mutualisation des moyens.Pour le directeur du programme d’appui au secteur de la microfinance Maurille Maurice Couthon représentant les partenaires techniques et financiers, a reconnu que le secteur de la microfinance ne se porte pas bien. les raisons évoquées par ce dernier sont liées à la question de gouvernance, de l’absence des informations fiables. Sans l’information dit-il les Ptf ne peuvent rien apporter de bien. Mais nous sommes conscients que toutes ces questions seront abordées au cours de cette rencontre « , a dit Maurille Maurice Couthon.

Boniface Kabla

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE