Remise de chèques aux joueurs du PMU à Parakou : Six parieurs...

Remise de chèques aux joueurs du PMU à Parakou : Six parieurs empochent un montant de 28.989.150

0
PARTAGER

Six parieurs du Pari mutuel urbain (PMU) de la LNB sont repartis avec un montant total de 28.989.150 ; duquel le seul gagnant originaire de Parakou a ‘’arraché’’ la rondelette somme de 11.426.400 francs CFA. La cérémonie de remise de chèques a été organisée dans la cité des Kobourou le samedi 20 août, en présence du Directeur Général de la Loterie Nationale du Bénin, du Chef agence régionale Borgou-Alibori, du Préfet du Borgou, des autorités locales et d’une foule compacte venue assister à cette cérémonie.

La Loterie nationale du Bénin vient de faire encore forte impression dans la ville de Parakou. En plus de la remise de chèques aux six parieurs qui ont joué et gagné au Pari mutuel urbain (PMU), elle a aussi procédé à une démonstration de course faisant ainsi d’une pierre deux coups. Tout est parti dans la matinée du samedi 20 août par une impressionnante caravane conduite par une cinquantaine de cavaliers. Partis du siège de l’Agence régionale Borgou-Alibori de la LNB, les caravaniers ont sillonné les artères principales de la ville de Parakou: Marché dépôt, carrefour da Silva, Aéroport, carrefour Coteb, Kpébié, Yarakinnin, Sinaguru, Titirou, Banikanni, pour chuter à la place Bio Guerra. Ce n’était que l’avant-goût de la matinée, annonciateur des alléchantes couleurs de l’après-midi.

En début d’après-midi, la place Bio Guerra a été prise d’assaut par les cavaliers tous vêtus aux couleurs de la LNB, mais identifiables, chacun, grâce à un numéro. Il n’aurait pas fallu plus pour que la foule, séduite par la vue des cavaliers à la manière d’un essaim d’abeilles attirées par le nectar des fleurs, s’amasse sur la place symbolique. Les uns se demandaient ce qui allait se passer, les autres, plus futés, voyaient venir le manège.

En prélude donc à la remise de chèques, les populations de Parakou ont assisté à une course de chevaux, tel que cela se passe sur les différents hippodromes. Trente cavaliers répartis en trois courses de dix chevaux chacune ont planché. Les neufs premiers gagnants, constitués des trois premiers de chacune des trois courses servant de premier tour, ont concouru pour la quatrième et dernière course. Au terme de cette dernière, sont arrivés en tête, le trio : Mohamed BATTA, Président KOURA et Sacca Orou ZIME. Séance tenante, la LNB joignant l’acte à la parole, a respectivement remis à chacun des cavaliers gagnants une enveloppe financière. Soit un montant de 500.000FCFA pour le premier ; 250.000FCFA pour le deuxième et 125.000FCFA pour le troisième.

La remise officielle de chèques aux joueurs du PMU

C’est après cette démonstration de force de la direction régionale de la LNB Borgou-Alibori que la cérémonie de remise officielle de chèques a commencé. Trois allocutions ont été lues. Il s’agit dans un premier temps de celle du Préfet du département du Borgou, Djibril MamaCissé. Ce dernier a souhaité la bienvenue au Directeur Général de la Loterie Nationale du Bénin et à sa suite pour le choix porté sur la ville de Parakou pour abriter l’événement. Ensuite, il a remercié les populations pour avoir fait le déplacement en dépit de leurs nombreuses occupations. Il n’a pas manqué de saluer l’endurance et la persévérance des six heureux gagnants du jour. Il a aussi exhorté la population à acheter les divers produits de la LNB, surtout le PMU. Pour finir, l’autorité préfectorale a apprécié les œuvres sociales que fait la LNB sur son territoire. Saisissant cette aubaine, il a plaidé pour que d’autres réalisations soient faites dans le département du Borgou. Intervenant à la suite du Préfet, le premier adjoint au maire de Parakou, Ibrahim Chabi Mama, a fait sienne l’intervention du Préfet. Mais, il a tenu à faire une doléance, celle de la construction d’une infrastructure moderne équestre pour valoriser le tourisme culturel, entendu que les populations de la ville sont de culture et de tradition cavalières.

Précédant la remise officielle des chèques aux six heureux parieurs, l’intervention du chef Agence régionale Borgou-Alibori de la LNB, Serge Smith, s’est voulue précise et concise. Après avoir dit la joie et le bonheur qui l’animent de se savoir entouré des populations, il a remercié son Directeur Général pour l’honneur qu’il lui fait en délocalisant la cérémonie jusque dans le nord. Il a en outre salué l’attachement des populations de Parakou à la culture équestre. Il a fini son discours en exhortant les populations à continuer à jouer aux divers produits de la LNB. C’est sur ces mots d’exhortations du chef Agence régionale Borgou-Alibori que les sieurs Ridwane Amah, Armand Apovo, Mathieu Koussihouédé, Léon Dakpèhoun, Rachidi Oba, Jean, Habib Sagui Diana, les heureux gagnants du jour, ont été invités à prendre respectivement des chèques de 3.020.400FCFA, 3.835.800FCFA, 3.835.800FCFA, 3.014.400FCFA, 3.856.350FCFA, et enfin, le gros lot de 11.426.400FCFA.

Prenant la parole pour mettre un terme à la cérémonie, le Directeur Général de la LNB, Gaston Zossou, a reconnu et salué l’art de la maîtrise du cheval, lequel s’accompagne généralement de la noblesse et de la grandeur propres aux populations de Parakou. Le point d’orgue de son discours a été la promesse de la construction d’un hippodrome dans la ville pour l’organisation future de courses de chevaux.

Il faut préciser que c’est Azizou Lafian Gobi Issa, imam de la mosquée du quartier Gare, qui a dit la prière inaugurale. La cérémonie, déroulée dans une ambiance festive, a été agrémentée par des intermèdes artistiques assurés par l’artiste Kalamoulaye et la troupe Tèkè GAH.

Alida AYI

ENCADRE

Impressions

Jean Habib Sagui Diana : technicien de forge : « On se disait qu’un jour ou l’autre, la chance va nous sourire »

Mes impressions sont bonnes. Je suis un habitué de ce jeu. Ce n’est pas pour la première fois que je gagne. Certes, c’est le premier gros lot que je gagne. Nous avons formé un groupe dont je suis le président. Chaque mois lorsqu’on fait la cotisation, c’est moi qui gère. Et donc comme on a eu le gros lot, en ma qualité de président, je suis venu retirer le chèque. Ensemble avec le groupe, on va s’asseoir pour voir de quelles manières on va planifier.

Lorsque les gens nous voient jouer, ils pensent que nous jetons de l’argent ou que nous ne savons pas ce que nous faisons. Or nous, on a toujours cru en ce jeu. Et on se disait qu’un jour ou l’autre, la chance va nous sourire. Et c’est le cas maintenant, et nous voilà millionnaires. C’est pour cela que j’exhorte mes frères et sœurs à jouer, et par la grâce de Dieu, ils seront un jour aussi millionnaires.

Serge Smith, chef Agence régionale Borgou-Alibori de la LNB : « Moi, je vous prierais de jouer au PMU… »

Nous sommes venus remettre des chèques à six gagnants du PMU. Et il se trouve que parmi eux, il y a un natif de Parakou. Il se trouve également que ce natif de la ville de Parakou parmi les six gagnants est celui qui a empoché la plus forte somme. Une rondelette somme de près de 12.000.000f CFA. Vous voyez, nous sommes très honorés et le jeu auquel ils ont joué pour gagner autant, c’est le Pari mutuel urbain. C’est un jeu qui est à notre portée. C’est d’autant à notre portée qu’il est basé sur le cheval. Il y a un instant, vous aviez vu des chevaux concourir. Nous sommes aussi venus nombreux parce qu’en venant, nous témoignons notre attachement à notre culture qui est liée à la vie du cheval. Et le PMU est donc basé sur le cheval. Pourquoi pas à la suite de monsieur Sagui Diana, nous tous ici, nous n’allons pas jouer au Pari mutuel urbain ? Moi, je vous prierais de jouer au PMU. C’est un jeu qui est très simple et très facile. Pour jouer, on n’a pas besoin d’avoir été à l’école, d’être fonctionnaire. On peut être un ouvrier, une ménagère, un jeune, une personne âgée ou un fonctionnaire. Et pour jouer, il suffit simplement de choisir un cheval. Celui que vous estimez qu’il peut être capable de venir à l’issue d’une course. Vous pouvez aussi en choisir deux, trois, quatre ou cinq et pour peu qu’ils arrivent dans l’ordre, vous gagnez, donnant ainsi la possibilité à la Loterie nationale du Bénin de poursuivre son œuvre de construction nationale.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE