Présentation du Programme d’investissement public au Parlement:Bio Tchané défend le Pip 2017...

Présentation du Programme d’investissement public au Parlement:Bio Tchané défend le Pip 2017 en hausse de 187,8%

0
PARTAGER

Le ministre d’Etat, chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, planchera, ce jour mardi 8 novembre 2016, à l’Assemblée nationale. Dans le cadre de l’examen du Budget général de l’Etat exercice 2017, Bio Tchané soutiendra les efforts du gouvernement pour l’investissement public dont le taux de croissance est de 187,8%.

Le ministre d’Etat, chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, se livrera à l’exercice de convaincre les députés sur la croissance exponentielle du Programme d’investissement public (Pip) au titre de l’année 2017. Le Pip 2017, d’après les indiscrétions, compte 291 projets et programmes contre 299 en 2016. Il se décompose en 198 anciens et 93 nouveaux projets. Cependant, le coût total du Pip gestion 2017 est de 808,32 milliards de FCfa contre 280,91 milliards de FCfa en 2016, selon la loi 2016-14 du 20 juillet portant loi de finances rectificative pour la gestion 2016. Cela correspond à une hausse de 187,8%. Ce Programme traduit la volonté du Gouvernement de stimuler la croissance par de vastes projets structurants et de profondes réformes. En effet, le taux d’investissement public prévisionnel qui était de 7,5% en 2015, 6,3% en 2016 est prévu pour atteindre 15,2% en 2017. Ce qui traduit en outre les efforts du Gouvernement de l’ère de la Rupture en matière d’investissement qui ont été multipliés par plus de 2, comparés aux deux dernières années. Le budget du secteur agricole passe de 33,64 milliards en 2016 à 85,56 milliards en 2017.

Un impact positif attendu sur les secteurs vitaux

En liaison avec cet accroissement des dépenses d’investissement, les dépenses d’investissement des secteurs sociaux ont également suivi le même rythme. Le budget des secteurs sociaux est passé de 78,41 milliards en 2016 à 265,95 milliards en 2017.En dehors du Pip, plusieurs projets phares seront conduits par des Agences spécialisées pour renforcer les investissements à travers les financements privés, notamment le Partenariat public-privé. Ces projets sont relatifs aux secteurs du tourisme, du cadre de vie, des infrastructures, de l’agriculture. La mise en œuvre des différents projets permettra de créer des conditions favorables à la compétitivité des entreprises, qui par des emplois générés, aideront à résorber le chômage des jeunes et à relancer la croissance économique. Les sources révèlent que la répartition par secteur montre que 57,3% des ressources sont consacrées aux secteurs productifs avec en tête les infrastructures (19,9%), eau et électricité (15,5%), rural (10,6%). Les secteurs sociaux représentent 32,9% et sont tirés par environnement (10,5%), éducation (7,8%) et santé (3,0%).Par ailleurs, 2,7 milliards et 1,7 milliard sont destinés aux projets sociaux dénommés « Programme de protection des couches vulnérables » et « Programme d’autonomisation économique des femmes et de promotion du genre ». Il est à signaler que le Pip 2017 est financé à hauteur de 71,2% par les ressources internes et pour 28,8% par les Partenaires techniques et financiers. Sur les ressources extérieures, les prêts prédominent avec 74,41% des ressources mobilisées.

Jean-Claude Kouagou

Talon veut vraiment être porté en triomphe

Beaucoup ne croient pas au projet de budget exercice 2017 du gouvernement Talon. Mais les premiers détails semblent suffisants pour convaincre les sceptiques et autres incrédules. Pour plus de 2010 milliards de francs, l’investissement public vaut plus de 808 milliards de francs. Si le président de la République et son gouvernement parviennent à exécuter ce budget, à cette allure au terme du quinquennat, Talon aurait déployé assez d’énergie pour l’amélioration et le bien-être de ses compatriotes à la manière de Hercule. Ainsi, après les premiers moments durs résultant de l’ajustement structurel de l’appareil d’Etat, à travers des mesures fortes et courageuses, mais décriées, le peuple, à partir de 2017, oubliera très vite ses souffrances passagères. Ce peuple comprendra qu’il était nécessaire d’opérer la Rupture. Et ce sacrifice consistait à ceindre les reins pour repartir sur de nouvelles bases. Alors en guise de reconnaissance, ce peuple portera en triomphe son président Patrice Talon. C’est d’ailleurs son unique rêve.

JCK

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE