Première session ordinaire du CES: Des dossiers à forte implication sociale examinés

Première session ordinaire du CES: Des dossiers à forte implication sociale examinés

0
PARTAGER

La première session ordinaire du CES au titre de l’année 2016 a clos ses travaux jeudi 24 mars. A son ouverture, il y a quelques jours, les conseillers de l’institution s’étaient fixés pour objectif d’apporter leur contribution au développement du pays, par leurs réflexions. Ils ont programmé et examiné au cours de la session, plusieurs dossiers. Que ce soit dans les commissions ou en plénière, ils ont poursuivi les travaux relatifs aux sujets d’auto saisine sur des problématiques d’importance.

C’était sur divers thèmes comme «Le développement des marchés locaux au Bénin: quelles stratégies pour l’écoulement des produits intérieurs ?» ; «La sécurisation et le développement des espaces frontaliers au Bénin: problèmes actuels et perspectives» ; et «La problématique du surpeuplement des maisons carcérales au Bénin». Malgré la période électorale au cours de laquelle la session a eu lieu, le président du CES, Augustin Tabé Gbian estime qu’ils ont pu exécuter pour l’essentiel le calendrier. Il a ensuite saisi l’occasion pour louer l’attitude exemplaire et le haut sens de la cohésion nationale affichés par chacun des conseillers, tout au long du processus. C’était aussi pour lui, le moment pour remercier et féliciter toutes les institutions impliquées dans l’organisation des deux tours de l’élection présidentielle. Il a, par ailleurs, salué la grande maturité du peuple béninois qui une fois encore, a-t-il rappelé, a prouvé à la face du monde sa capacité à transcender des situations de nature à remettre en cause son modèle de démocratie. Aussi, a-t-il le sentiment, actualité politique oblige, que cette page de l’histoire ne saurait être tournée, car elle a mobilisé l’essentiel de leurs énergies sans les éloigner de leur mission régalienne. En dehors des nombreux dossiers qui ont été examinés au cours de la session, se réjouit le président Augustin Tabé Gbian, le CES a adopté son rapport d’activités au titre de l’année 2015. Enfin, il a pris l’engagement de répondre au mieux aux préoccupations exprimées par ses collègues; préoccupations fondées sur le souci permanent d’une gouvernance concertée.

Cell/Com

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE