Port de Cotonou : le gouvernement va saisir la justice sur la...

Port de Cotonou : le gouvernement va saisir la justice sur la gestion des redevances sur les véhicules d'occasion

1
PARTAGER

En conseil des ministres ce mercredi 27 juillet, le gouvernement a décidé de saisir la justice pour éclaircir des irrégularités révélées par un audit auprès de la Société d'exploitation du guichet unique du Bénin (Segub, au port de Cotonou). L'audit a porté sur la gestion des redevances sur l'escorte des véhicules d'occasion en transit sur la période allant de 2012 à avril 2016.

"De nombreux dysfonctionnements dans l'organisation de la filière [des véhicules d'occasion] et dans la gestion des redevances liées" ont été notées, a indiqué le ministre d'Etat Secrétaire général à la présidence de la République, lors de son point de presse d'après conseil des ministres.

Plus en détail par exemple, le rapport de l'audit étudié par le gouvernement note "un écart non expliquée à ce jour de plus de neuf milliards de francs Cfa entre le total des virements effectués en 2012 par la Segub et le montant constaté sur les comptes bancaires du Trésor".

De même, "certains reversements au prestataire ne paraissent pas justifiés", a affirmé Pascal Irénée Koupaki. Le gouvernement en déduit que :

"La gestion des redevances de l'escorte des véhicules d'occasion en transit confiée à la Segub, sous la période sous analyse, est peu transparente et se trouve aux antipodes du professionnalisme et de l'orthodoxie".

Les trois ministres des Transports, des Finances et de la Justice sont alors instruits "aux fins de transmettre le rapport et ses annexes au pouvoir judiciaire pour les suites qu'il conviendra d'y donner".

 

Vincent Agué


ORTB

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. que ses bandits soient traiter comme des escrocs ils mérite la prison à vie et non libération par caution étant donné que cela devient la mode de notre justice au Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE