Performances économiques du mois de février : Les Impôts et le trésor...

Performances économiques du mois de février : Les Impôts et le trésor dépassent les prévisions

0
PARTAGER

Les recettes totales nettes des régies financières au titre du mois de février 2016 se sont établies à 63,74 milliards de FCFA contre 56,35 milliards de FCFA le même mois de l’année 2015, soit une hausse de 13,1%. Par rapport aux prévisions de l’année 2016 qui s’élèvent à 863,12 milliards, le taux de réalisation à fin février 2016 est de 13,9%.

Au niveau des recettes de la Douane, il a été recouvré un montant net de 25,34 milliards de FCFA en février 2016 contre 28,33 milliards  de FCFA un an plus tôt, soit une baisse de 10,6%. L’administration des Impôts a mobilisé un montant net de 32,33 milliards de FCFA au cours du mois sous revue contre 25,39 milliards de FCFA au mois de février 2015, affichant ainsi un accroissement de 27,3%. Le Trésor a recouvré 6,07 milliards de FCFA au cours du mois de février 2016 contre 2,63 milliards de FCFA au même mois de l’année 2015, soit une hausse de 131,2%. Cette performance résulte du recouvrement sur l’opérateur ETISALAT SA Bénin, des redevances GSM dues de septembre à décembre 2015 d’un montant de 3,5 milliards de FCFA.Par ailleurs, l’analyse du niveau de réalisation des recettes par régie financière montre que seul les Impôts et le Trésor ont atteint les objectifs assignés pour le compte du mois de février 2016. Aussi, la dynamique de l’économie nationale signale une orientation positive de l’activité économique comparativement à la même période de l’année 2015. Ainsi, l’indice global du chiffre d’affaires, l’un des principaux indicateurs conjoncturels, a connu une hausse de 2,0% par rapport au mois de février 2015. Cette progression des activités est tirée par la plupart des sous-secteurs, à l’exception de ceux de l’élevage, des BTP et des industries manufacturières.

Par rapport au mois de janvier 2016, l’indicateur a enregistré un regain de 18,0% en liaison principalement avec l’accroissement de l’activité dans les sous-secteurs des BTP, des industries manufacturières, du commerce, et des autres services. Il faut noter que durant ce mois, le prix du pétrole a connu une hausse sur le marché international. Les cours moyens du baril se sont affichés à 28,71 $US (16 979,48 FCFA) contre 26,50 $US (16 009,37 FCFA) le mois précédent et 46,73 $US (27 636,58 FCFA) un an plus tôt, soit une hausse de 8,3% en variation mensuelle et un recul de 38,6 % en glissement annuel.

« Selon l’opinion des chefs d’entreprise, l’activité économique du mois de février 2016 a affiché une performance relativement stable. Cette perception de l’activité est observée diversement suivant les différents secteurs d’activité », révèle la note de conjoncture de ce mois de février. Selon l’opinion des chefs d’entreprise, la situation financière au cours du mois est globalement favorable. En perspectives, les chefs de société se montrent optimistes aussi bien pour le mois de mars que pour les trois mois à venir. Ils estiment des anticipations plus positives pour les trois mois à venir que pour le mois prochain.
Le solde d’opinion sur l’évolution de l’effectif du personnel révèle une stabilité du niveau de l’emploi au cours du mois de février 2016.
 
 M.M.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE