Passation de charges au Cncb : Enfin, Hervé Fangnigbé se plie aux...

Passation de charges au Cncb : Enfin, Hervé Fangnigbé se plie aux injonctions

0
PARTAGER

(Le bureau toujours sous scellé pour défaut de bilan financier)
Après deux reports successifs de la cérémonie de passation de charges, le désormais ex Directeur général du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb), Hervé Fangnigbé a été contraint finalement hier, mardi 24 mai 2016, de passer le témoin à son adjoint, Ernest Tindo. Ceci, en présence des forces de l’ordre, du Directeur de cabinet du ministère de tutelle et du Président du Conseil d’administration.

Relevé de ses fonctions et sommé de passer service le vendredi 20 mai 2016, ce dernier, soutenu par certains syndicats de la maison, a préféré défier l’autorité ministérielle en refusant de céder les clés de son bureau. Mais, par finir, 3 syndicats sur les 4 que compte l’office l’ont lâché parce qu’ils ont compris les vrais motifs de sa tergiversation. En effet, de sources crédibles, les raisons motivant cette attitude désobligeante d’Hervé Fangnigbé (photo) sont liées au fait qu’il ne dispose pas d’un bilan financier et de réalisations durant son séjour à la tête du Cncb. Vu désormais comme une épine extraite des pieds de la structure, il n’a pu présenter une situation financière nette et laissant derrière lui, des comptes bancaires pratiquement vides. Toute chose qui justifierait la campagne médiatique qu’il a orchestrée contre le ministre de tutelle, le Conseil d’Administration et l’actuel Directeur général par intérim, Ernest Tindo. Après cinq jours de dilatoire, il a fallu recourir aux forces de sécurité publique pour le vider des lieux. Pire, les portes du bureau du Dg sont toujours sous scellé pour raison d’absence de bilan financier de sa gestion. Il a été donc décidé que le nouveau Directeur général, qui sera bientôt nommé, vienne constater les faits. Il avait pourtant hérité d’une structure en pleine vitalité avec des indicateurs positifs. Hervé Fangnigbé a simplement manqué de se comporter en exemple à l’image de Naomie Azaria, ex-Directrice générale du Port autonome de Cotonou, Antoine Kouthon, ex-Dg/Sobemap. Certainement mal conseillé par les « intouchables » de l’office, Hervé Fangnigbé ,  ce jeune ex-Dg est sorti  du Cncb par la petite porte.

A.B

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE