Parc à maïs de Kétou : La rénovation amorcée

Parc à maïs de Kétou : La rénovation amorcée

0
PARTAGER

Les travaux de rénovation du parc à maïs du marché Assènan de Kétou ont été officiellement lancés, vendredi 19 août 2016, par les responsables du programme approche communale pour le marché agricole (ACMA) en présence des autorités communales. Evalué à environ deux cents million de franc CFA, la rénovation du parc à maïs du marché de Kétou dont les travaux sont répartis en trois différents lots, contient la construction d’un magasin de 1000 tonnes de maïs avec bureau et d’une aire de séchage, d’une clôture munie d’une guérite et l’aménagement de l’enceinte dudit parc.Selon le maire de la commune de Kétou, Jean-Pierre Babatoundé, ce projet est le fruit de la coopération entre le Bénin et le Royaume des Pays-Bas. Il vise la promotion de la sécurité alimentaire à travers la facilitation du commerce transfrontalier. « Le lancement de ces travaux à Kétou est plus qu’un évènement. C’est un symbole. Le symbole de notre ambition traduite en action concrète. Le symbole d’un partenariat fructueux avec les Pays-Bas, le consortium des cinq organisations représentées par l’IFDC, le programme ACMA, la collectivité locale de Kétou et les pôles d’entreprise agricole (PEA) », a fait savoir l’autorité communale.Après avoir rappelé la genèse du projet, le maire Jean-Pierre Babatoundé a, par ailleurs, dit toute sa reconnaissance aux représentants du royaume des Pays-Bas pour cet investissement dont a bénéficié sa commune.Abordant dans le même sens, le représentant des bénéficiaires Raphaël Adéoti a remercié les partenaires et souhaité la prise en compte du secteur de la transformation du manioc par leprogramme.Le chef du programme ACMA, Ursula Kohnen et le représentant de l’ambassadeur des Pays-Bas au Bénin, Bart De Steenhuijsen ont rassuré de la qualité des infrastructures à réaliser et de la détermination des différents membres du consortium notamment l’ambassade des pays-Bas à œuvrer pour le renforcement des capacités des producteurs et pour le développement économique et social des localités ciblées par le projet.

A.B


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE