Monnaie – Zone franc : l’interchangeabilité du franc CFA programmée

Monnaie – Zone franc : l’interchangeabilité du franc CFA programmée

1
PARTAGER

Deux instituts d’émission du franc CFA, la BCEAO et la BEAC, envisagent l’utilisation indifférente de cette monnaie en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Parmi les questions importantes abordées lors de la réunion semestrielle des ministres des Finances de la zone franc qui vient de se tenir (9 avril) à Yaoundé, il y a celle de l’interchangeabilité du franc CFA.
De quoi s’agit-il ?

Le franc CFA est émis par deux instituts monétaires : la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et la Banque des États d’Afrique centrale (BEAC). Jusqu’à présent, même si son appellation est la même dans les deux zones, les monnaies émises respectivement par l’une et l’autre banque centrale n’ont cours que dans leur zone d’émission. De fait, le franc CFA de la zone franc d’Afrique de l’Ouest n’est pas valable dans celle d’Afrique centrale, et vice versa.

Ce qui est en voie de changement

Si l’on en croit les gouverneurs de la BCEAO et de la BEAC, respectivement Tiemoko Koné et Lucas Abaga Nchama qui en ont donné l’assurance le 9 avril dernier à Yaoundé, la capitale camerounaise, lors de la conférence de presse de clôture de la réunion semestrielle des ministres des Finances de la zone franc, le franc CFA en vigueur dans les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), à savoir le Mali, le Burkina Faso, le Sénégal, la Guinée-Bissau, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Togo et le Niger, devrait bientôt être librement utilisé dans les six pays de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), soit le Cameroun, le Gabon, le Congo, la Guinée équatoriale, la Centrafrique et le Tchad.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE