Mission de supervision de la banque mondiale au Psdcc : John Van...

Mission de supervision de la banque mondiale au Psdcc : John Van Dyck satisfait des réalisations du projet

1
PARTAGER

La mission de supervision de la Banque mondiale et les responsables du Projet de services décentralisés conduits par les communautés (Psdcc) sont allés constater les réalisations de ce projet dans les départements du Mono-Couffo. Cette visite a permis au chargé du Psdcc à Washington à la Banque mondiale, John Van Dyck de s’imprégner de certaines difficultés liées aux différentes réalisations sur le terrain.

Le Projet de services décentralisés conduits par les communautés (Psdcc) vise à améliorer l’accès aux services sociaux de base décentralisés. En effet, la mission de supervision conduite par John Van Dyck dans les départements du Mono-Couffo a pour l’objectif de constater les réalisations et le niveau d’avancement de certains travaux en cours. Très ému par l’engouement des populations d’œuvrer efficacement à la réalisation des travaux, le chargé du Psdcc à la Banque mondiale s’est dit très satisfait. Ainsi, dans la commune de Bopa, un (01) module de trois (03) classes plus bureau est réalisé et équipé de poubelles dans l’Epp Agonsa-Tohonou, suivant l’expression de besoin des populations. Le Maire de Bopa, Frédéric Dandévèhoun remercie la délégation pour cette réalisation qui vient soulager les peines des écoliers de sa commune. Il n’a pas manqué de solliciter l’aide pour d’autres écoles. A Lokossa, le Projet a également conduit différentes réalisations de modules de classes. Dans l’arrondissement de Ouèdèmè-Adja, la construction d’un (01) module de trois (03) démarré le 1er mars 2016 est déjà au niveau de chainage ; au village Adjohoué un (01) module de deux (02) classes est en construction, en plus le Wc de quatre (04) cabines. Dans le département du Couffo, c’est la commune de Djakotomey qui a été à l’honneur. Par les Travers mobilisateurs d’intérêt collectifs (Tmic), 102 citoyens de la zone sont en train de tracer une piste à 2.5 km. Il faut noter qu’ils ont livré une piste que pratiquent déjà les habitants. Ces différentes voies permettent l’accès facile aux villages tels que Sogbavihoué, Dansouhoué, Dakpèhoué, Gadakpohoué. De même, dans le village Hougba qui se trouve dans l’arrondissement de Houégamè, les habitants tracent une piste. Par ailleurs, à Golamey toujours à Djakotomey, on note une particularité. Car à ce niveau, il est question de la collecte et du traitement des ordures. Les femmes sont dotées des poubelles, pelles, houes et autres matériels. A en croire le Secrétaire exécutif du Psdcc, Germain Ouin-Ouro Cette mission coïncide avec l’avant dernière au cours de laquelle le projet est à une vitesse de croisière dans la réalisation des infrastructures de base. Pour lui, le Psdcc est l’un des projets phares de la Banque mondiale et même dans la sous-région. Il faut noter que les populations ont soulevé plusieurs problèmes, notamment l’insuffisance des ressources mises à leurs dispositions parce les terrains n’ont les spécificités. De même, elles n’ont pas manqué de demander d’autres aides.

Joseph-Martin Hounkpè

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE