Marche de protestation des Importateurs de produits congelés : Le Gipc appelle...

Marche de protestation des Importateurs de produits congelés : Le Gipc appelle Talon au secours

1
PARTAGER

Comme annoncé dans la parution N°0491 du lundi 18 juillet 2016, le Groupement des importateurs de produits congelés (Gipc) était hier, jeudi 21 juillet 2016, dans la rue. Tout de noir vêtus, pancartes en main, bandeau rouge sur le front, les importateurs ont crié leur ras-le-bol de subir le diktat d’un seul opérateur économique qui refuse l’application de nouveaux tarifs douaniers. Ils ont appelé le Chef de l’Etat au secours car, lui seul peut trouver une solution à la crise et sauver la filière.
Lire la motion

Motion de GIPC BENIN
 

Excellence monsieur le ministre de l'économie et des Finances
 Chers responsables du ministère des finances
 Chers responsables et représentants de la Préfecture, de la mairie, du commissariat central de la ville de Cotonou
 Chers membres du Groupement des Importateurs de Produits Congelés au BENIN,
 Chers importateurs du BENIN
 Chers amis de la presse
 

Soyez tous les bienvenues en ce jour mémorable du 21 juillet 2016 qui restera sûrement à jamais gravé dans les mémoires de tous au Bénin et au-delà de nos frontières. Merci du fond du cœur d'avoir accepté nos invitations malgré la période sensible de crise économique que nous traversons au Bénin. Nous tenons à affirmer et à réaffirmer haut et fort que notre marche pacifique de ce jour est purement apolitique. Elle résulte d'un sentiment de malaise général voire d'un rouleau compresseur de mort programmée et certaine dans le secteur des importations de produits Congelés en particulier et probablement d'autres secteurs. L'année 2015 fut la pire des années dans le secteur d'importation de produits Congelés au Benin. Les conséquences qui font aujourd'hui l'objet d'une action en justice pendante au tribunal furent sans appels avec plus de 20 milliards de pertes. Cet état de chose est due au fait que l'ancien gouvernement a accordé au Sieur Ajavon Sébastien des avantages dites mesures incitatives qui lui octroyaient des réductions de droits de douane atteignant 25% d'où une pratique de prix de ventes dépassant toutes les normes et ne reflétant pas un tant soit peu la réalité du marché aux fins de garantir une ambiance saine d'équilibre. Reconnaissons que suite à d'âpres protestations ces mesures furent annuler à fin novembre 2015 et nous avons été tous assujettie y compris le président du patronat Ajavon Sébastien à la même valeur de douane.

L'année 2016 a commencé elle aussi avec de nouvelles pertes qui nous ont poussées à rencontrer son excellence le Président de la République Patrice Talon le 1er juin 2016. Suite à cette fructueuse rencontre et dans le but de relancer le secteur des importations de produits Congelés en tenant compte des valeurs transactionnelles des coûts d'achat à l'international nous sommes convenus avec la douane béninoise à une réduction des droits de douane comme appliqué dans d'autres secteurs. Cependant CAJAF COMON représentée par Ajavon Sébastien s'oppose à cet accord de relance économique prétextant qu'il dispose de quatre mois de stock alors que nous avons tous payés les mêmes valeurs de douane depuis le début de l'année. Par ailleurs, il menace l'Etat de le dédommager dudit stock avant l'application de la nouvelle mesure consentie par la Douane béninoise, gage de la dite relance économique. Comment comprendre et surtout comment expliquer qu'un opérateur économique comme nous et de surcroît le Président du Patronat puisse bloquer tout un appareil financier étatique et s'imposer à la respectable direction des douanes? Nous traversons un énorme drame où nous n'honorons plus nos dettes tant au niveau des banques que des fournisseurs avec de graves déconvenues économiques et sociales. Car plus de 3000 emplois sont menacés. Forts de ces situations relatées plus haut nous venons supplier son Excellence le Président de la République de nous sauver des griffes de Ajavon Sébastien qui ne cherche qu'à nous éliminer et ne détenir le monopole du secteur des Congelés au Bénin. Alors nous implorons son excellence le Président de la République afin que:
⁃plus jamais ne soit appliquée au Benin une politique de deux poids deux mesures qui favorise certains importateurs au détriment d’autres.
⁃la mise en application des nouveaux tarifs douaniers de relance économique négociés soit effective.
⁃ Le marché de distribution des produits Congelés au Benin reflète un climat d´équilibre.
Ô Secours !!!!!!!!
Ô Secours ! !!!!!!
Ô Secours !!!!!!!

Son excellence Président de la République certaines de nos entreprises sont agonisantes et mourantes et d'autres sont déjà fermées. Des milliers d'emplois sont menacés de destruction et des dizaines de milliers de bouches ne pourront plus se nourrir.

Les manifestants


Matin Libre

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour je suis SERGE et je désir être dans l’anonymat car trop c’est trop envers les employés de kora et fils quand je vois le président marché pour une réduction de prix de douane alors qu’il na même pas un seul contenair au port ou il jette le discrédit sur sébatien ajavon un homme qui traite bien son personel comparativement a la société kora et fils qui a sa tete issa kora maxime kora et josé kora qui o tué la maison par leur nombreux voyages leurs gaspillage dans le portefeuille des filles et laissé les employés sans salaire depuis deux mois malgré la situation qui règne ces temps si.demandez a kora si les deux contenaires de poissons tilapia et de cuisses big vendent les sous sont passé ou.rendez vous a ste rita ou se trouve son siège C/1324gbedagba les licenciement abusifs les abattement sur salaire de issa kora si les manœuvres ne nettoyaient pas son véhicules ,les insultes de leur maman a légard du personnel,avant de dévelloper une structure il faut un minimum de confort pour le personnel qui a faim.des affectations sans limites a cause de la véracité des faits .quand on parles,Sols des anges ,Cdpa,Proda,Cetrane et consort ils sortent des centenaire et vendent toujours .et Kora que font ils eux maxime a tuer la maison pour construire une autre chambre froide a Lomé,chacun prend sa part ,Issa lui investit dans les cuisses es filles de Cotonou, alors que le personnel a faim. Allez vers le personnel et vous verrez,cette marche est son idée pour pouvoir se faire plus voir dans les journaux pour plus de pub a légard de ses filles .des gens depuis 12 ans sont dans la maison mais non aucun statut évolué pas les manœuvres toujours a 50.000 même après 5 ans de service rien ne bouge ils penses qu’a leurs poche et ils veulent le bien de personne ses Kora se sont des jaloux ,des aigris.Demander si en une anné esce que les kora ont pensé aux familles deds employés une fois?Moi sa me faire pleurer quand je les vois marché.merci de faire les enquêtes e de publier sans dans les journaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE