L`Etat du Bénin sollicite 150 milliards FCFA d`emprunts obligataire le 28 juin...

L`Etat du Bénin sollicite 150 milliards FCFA d`emprunts obligataire le 28 juin prochain

0
PARTAGER

Dakar (Sénégal) – L’Etat du Bénin va solliciter le 28 juin prochain auprès des investisseurs du marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) un emprunt d’un montant de 150 milliards FCFA (environ 255 millions de dollar), a appris lundi APA auprès de l’Agence UMOA-Titres basée à Dakar.

Cet emprunt se fera à travers l’émission d’Obligations assimilables du trésor (OAT) par voie d’adjudication ciblée, signalent les responsables de cette agence. Quant à la maturité de l’emprunt, elle sera de 7 ans avec un taux d’intérêt de 6,10%.

« Cette adjudication ciblée est ouverte à tous les investisseurs intéressés, personnes physiques ou morales, qui devront passer leurs offres à travers les spécialistes en valeurs du trésor (SVT) de l’Etat du Bénin, seuls habilités à placer directement les soumissions dans la plateforme SAGETIL-UMOA, application destinée à recevoir lesdites offres », précise-t-on au niveau de l’agence UMOA-Titres.

Depuis le 1er mars 2016, les SVT sont venus enrichir le marché des titres publics de l’espace UEMOA en tant que partenaires privilégiés des Trésors nationaux. Ces acteurs sont constitués des établissements de crédit et des Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI).

En contrepartie de leurs engagements à participer régulièrement et significativement aux opérations du marché des titres publics, les SVT bénéficient de l’avantage exclusif de participer à des adjudications ciblées , présenter des offres non compétitives , procéder à des règlements décalés au Trésor et participer à des réunions périodiques.

Ainsi, dans les conditions définies par la réglementation, les Trésors nationaux peuvent organiser des adjudications ciblées avec leurs SVT comme intermédiaires exclusifs.

Après le Sénégal en mars dernier , le Benin sera le deuxième pays de l’UEMOA à organiser une adjudication ciblée.
MS/APA

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE