L’essence subitement rare à Cotonou

L’essence subitement rare à Cotonou

0
PARTAGER

L’essence est devenue quasi-introuvable à Cotonou où face à l’augmentation du prix du litre d’essence de contrebande, passé en l’espace de 24 heures, de 400 FCFA à 1200 FCFA, les stations-services ont du mal à satisfaire la forte demande des conducteurs de voitures et de moto-taxis.

Surpris par l’augmentation du prix de l’essence de contrebande qu’ils avaient l’habitude d’utiliser, les chauffeurs et conducteurs de  »zémidjans » se sont, d’abord, rués vers les stations-services de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (SONACOP) où le litre d’essence coûte 510 FCFA.

Mais il n’y a presque pas d’essence dans ces endroits et à en croire plusieurs pompistes contactés sur place par APA, c’est la faute à la SONACOP qui ne les a pas correctement approvisionnés.

L’essence de contrebande communément appelée « Kpayo » étant chère, les stations de la SONACOP étant presque vides, les utilisateurs de carburant se sont tournés vers les stations privées de vente d’essence.

Toutefois, prises de court par la forte demande, ces dernières ont du mal à faire face à la situation.

Au bout compte l’approvisionnement et la distribution des produits pétroliers se posent avec acuité au Bénin et d’aucuns souhaitent qu’ils soient l’une des priorités de l’équipe qui sera mise en place par le nouveau président élu, Patrice Talon.

KYF/cat/APA

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE