Les Conseils d’administration des filiales BGFIBank de l’UEMOA tenus à Cotonou du...

Les Conseils d’administration des filiales BGFIBank de l’UEMOA tenus à Cotonou du 21 au 25 Novembre 2016.

0
PARTAGER

Du 21 au 25 novembre 2016 se sont tenus à Cotonou les Conseils d’administration des filiales BGFIBank de la zone UEMOA (Bénin, Côte d’Ivoire, Sénégal). C’est sous l’égide du Président Directeur Général du Groupe BGFIBank, Henri-Claude OYIMA que les assises ont lieu. Cette rencontre à Cotonou des administrateurs de BGFIBank de la zone de l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) a pour but d’analyser les résultats financiers de l’année 2016, de définir les objectifs budgétaires et les projets futurs l’institution bancaire au Bénin et dans la zone Uemoa.

Le Bénin est le premier pays en zone UEMOA où le groupe bancaire BGFIBank s’est installé, il y a plus de six ans. Cette rencontre a servi de cadre aux dirigeants du groupe bancaire, pour réitérer leurs ambitions pour les pays de la zone UEMOA, et leur engagement à accompagner le développement de l’économie béninoise. Les Conseils d’administration sont organisés de manière tournante dans les pays d’implantation des filiales du groupe bancaire en Zone UEMOA à savoir le Bénin, le Sénégal et la Côte d’Ivoire. C’est le tour du Bénin d’accueillir cette rencontre, afin d’arrêter le budget de l’année 2017 et discuter des projets à venir a expliqué le Président Directeur Général, du Groupe BGFIBank. En effet, l’un des axes du projet d’entreprise « EXCELLENCE 2020 » est l’Excellence Commerciale et l’année 2015 a été décrétée à ce titre « année du digital » marquant la digitalisation des services au niveau du groupe BGFIBank.
De nouveaux projets en perspective, « Excellence 2020 » et la Banque Digitale Selon le PDG Henri-Claude OYIMA, le Groupe BGFIBank a un projet d’entreprise qui doit le positionner toujours plus, comme un groupe performant avec des services innovants. « Nous avons un projet d’entreprise qui s’appelle Excellence 2020. Ce projet succède à d’autres comme celui de 2010. Le projet Excellence 2020 prêche la performance suivant quatre axes. L’axe commercial pour avoir les meilleurs produits et les multiplier pour les clients. Le niveau organisationnel constitue un axe important pour avoir les outils adaptés dans ce métier. L’axe des ressources humaines, parce qu’il faut des hommes et des femmes de bonne qualité pour leur permettre de mieux servir les clients. Le dernier axe du groupe BGFIBank, c’est le contrôle qui permet de sécuriser la banque, le groupe et le personnel ». Pour le PDG, les besoins de nos clients évoluent, et c’est d’ailleurs ce qui fait que BGFIBank va se positionner comme une banque digitale pour mieux satisfaire les clients. Au Gabon, les services BGFIMobile (application de gestion de son compte téléchargeable sur playstore), tracking (possibilité d’avoir des messages de la position où se trouve un chèque après dépôt par ex…) sont déjà fonctionnels. Tous ces produits seront mis en œuvre dans la zone UEMOA en commençant par le Bénin a fait savoir le PDG. Le projet « Excellence 2020 » c’est la performance, la rentabilité pour les clients et les actionnaires, annonce-t-il également. En effet, BGFIBank finance les économies africaines depuis 45 ans et ses performances ont été saluées en 2016 par deux reconnaissances dont celle de la banque africaine de l’année. Pour Henri-Claude OYIMA, « nous sommes heureux et ravis de voir nos pairs féliciter le travail qui a été abattu. C’est une reconnaissance internationale dont nous sommes fiers. Quand vous êtes le lauréat de la banque africaine de l’année 2016, la reconnaissance récompense les efforts, le travail qui est fait par l’équipe, la pertinence, mais aussi la rentabilité parce que le groupe a aujourd’hui plus de 300 milliards de FCFA de fonds propres. Selon M. OYIMA, en 2016, les résultats seront supérieurs à ceux de 2015. « Nous restons très attentifs et nous avons comme ambitions de continuer à financer les économies car cela fait 45 ans que nous le faisons. Nous avons tenu un conseil budgétaire. Nous avons regardé les chiffres du Bénin et les résultats seront excellents par rapport à 2015. Nous avons un total bilan qui va à 100 milliards de FCFA. C’est une très bonne performance, qui a son importance pour notre groupe. Pour 2017, nous allons élargir le réseau des agences, émettre de nouveaux outils, apporter de nouveaux produits au niveau du digital, accentuer tout ce qui est banque privé, pour mieux satisfaire les clients de haute gamme. Nous avons placé l’année 2017 pour le Bénin comme une année de consolidation des acquis. Quant à l’inclusion financière, le réseau d’agence sera agrandi par deux agences en plus en 2017. BGFIBank est une banque forte, rentable avec de bons ratios pour accompagner fortement les projets a conclu le PDG Henri-Claude OYIMA à la fin du Conseil d’administration du Bénin.

A propos de BGFIBank Bénin
Fruit de la stratégie d’expansion du Groupe BGFIBank dès 2010, en zone UEMOA, BGFIBank Bénin précédemment orienté vers une clientèle composée d’entreprises et de particuliers moyens et haut de gamme, élargit désormais ses activités à une clientèle de particuliers à revenu modéré dans l’optique de rester conforme à son environnement. BGFIBank Bénin dispose d’un réseau de huit agences à Cotonou, Porto-Novo, Abomey-Calavi avec 130 collaborateurs et près de 7000 clients. L’institution financière délivre une palette élargie de services bancaires et une qualité de service différenciée à travers trois lignes de clientèle à savoir, la banque de détail, la banque de financement et d’investissement et la banque privée et institutionnelle. Par ailleurs, BGFIBank Bénin a un produit net bancaire de 4,4 milliards de FCFA à fin octobre 2016 et deux nouvelles agences seront créées en 2017 pour le compte de la banque.

Paul Tonon

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE