Les commissionnaires en douane et les transitaires mandataires réclament le paiement des...

Les commissionnaires en douane et les transitaires mandataires réclament le paiement des cautions des véhicules d’occasion en transit

0
PARTAGER

Cotonou - L’Union des commissionnaires Agréés en Douane et Assimilés (UCADA) du Bénin et les transitaires mandataires à travers une marche de protestation qui a échoué ce mercredi matin au ministère de l’Economie et des finances, exigent le payement de leur caution des véhicules d’occasion en transit.

Selon le porte-parole de l’UCADA, M. Bio Bagana Soumanou les commissionnaires agréés en douane ont décidé de rompre le silence pour plusieurs raisons notamment, le paiement sans conditions des cautions de tous les chèques concernant les déclarations traitées en 2015-2016, la réorganisation de l’escorte des véhicules d’occasion en transit, le traitement des déclarations en douane des véhicules à Malanville et Porga.

La décision de payer des cautions avant que des véhicules n’aillent vers les pays de l’hinterland est une véritable prédation de la filière, c’est une mesure antisociale car la filière qui emploie plus de quatre mille jeunes est en train de disparaître, a-t-il témoigné.

A travers cette marche, nous dénonçons le traitement anarchique des bons de retour, nous demandons à la douane de rendre public la liste des 8478 bons qui font l’objet de polémique a déclaré le secrétaire général du syndicat des transitaires mandataires (syntrama) Hervé Odjouoribi.

Nous souffrons énormément et cette marche est la première dans notre pays et nous demandons au chef de l’Etat, Patrice Talon de nous aider à récupérer nos cautions afin de satisfaire ces jeunes au sein de nos structures, a martelé le président de l’UCADA, M. Léon Mesanh.

Le secrétaire général du ministère de l’économie, M. Joël Zodjihoué après avoir reçu la motion des manifestants a promis rendre compte à l’autorité pour qu’une décision soit prise dans les brefs délais.

ABP/AM/DKJ

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE