Le président de la CEDEAO invite à concilier la libre circulation des...

Le président de la CEDEAO invite à concilier la libre circulation des personnes avec l’impératif sécuritaire

1
PARTAGER

Dakar (Sénégal) – Le nouveau président de la Commission de la CEDEAO, Marcel A. de Souza, a invité vendredi à Dakar, les Etats membres à concilier la libre circulation des personnes et des biens et l’impératif sécuritaire.

«Malgré les efforts qui sont quotidiennement faits pour réduire les risques de crise dans la région, la paix, la stabilité et la sécurité au sein de notre espace communautaire sont menacées. Il nous faut constamment concilier la circulation des biens et des personnes et l’impératif sécuritaire», a dit M. de Souza, s’adressant à la presse au terme de l’ouverture de la 76ème session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO.

Selon lui, la commission doit redoubler de vigilance et de dynamisme, surtout en ce moment où elle est constamment secouée par toutes formes de violence, notamment les actes de piraterie maritime et les attentats terroristes survenus au Nigeria, au Mali, au Niger, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire, avec leurs corollaires de pertes en vie humaine.

Revenant sur le versement des cotisations des Etats membres, le président de la Commission de la CEDEAO a souligné que celui-ci n’est pas facile dans un contexte où la situation économique de la région, tributaire de l’exportation des matières premières et du pétrole n’est pas reluisante.

«Face à cette situation, je me suis senti le devoir de proposer, avec l’adhésion de tous les Commissaires et des chefs d’institutions de la CEDEAO, un Plan d’austérité, de maîtrise des charges et de redressement de la trésorerie de la Commission. Une telle ambition ne saurait se réaliser sans le soutien des Etats membres et surtout des gros contributeurs au budget communautaire», a dit Marcel A. de Souza.

TE/cat

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE