Le Bénin veut pour les cinq années à venir un environnement des...

Le Bénin veut pour les cinq années à venir un environnement des affaires compétitif

1
PARTAGER

COTONOU– Le gouvernement béninois envisage au cours des cinq prochaines années, un environnement des affaires compétitif pour mieux attirer les investissements et favoriser le développement économique, a annoncé jeudi à Cotonou, la capitale économique béninoise, le directeur de cabinet du ministère béninois de l’Economie et des Finances, Servais Adjovi.

S’exprimant à l’occasion de la 8ème édition de la Journée des comptes extérieurs du Bénin, M. Adjovi, a indiqué que pour atteindre cet objectif, l’exécutif béninois souhait embrasser les domaines du renforcement de l’accès à l’énergie électriques, la redynamisation des filières agricoles et la diversification des produits d’exportation ainsi que la protection de l’initiative privée.

Selon le rapport Doing Business 2016, le Bénin a enregistré en 2016, trois réformes sur les indicateurs création d’entreprise, octroi de permis de construire et commerce transfrontalier.

En effet, souligne la même source, le pays a facilité la création d’entreprise, en réduisant les coûts de formalisation au niveau du Guichet Unique de Formalisation des Entreprises (GUFE).

Le pays a aussi réduit la durée d’octroi du permis de construire, en créant un guichet unique à la mairie de Cotonou et en réduisant le nombre de paraphes sur les permis de construire.

Enfin, précise la même source, le Bénin a facilité le commerce transfrontalier, en développant davantage le système électronique de son guichet unique avec pour conséquence la réduction du temps nécessaire aussi bien pour les opérations d’importation que d’exportation.

Les efforts du pays sont reconnus dans le rapport « Doing Business 2016 » puisqu’il est classé pour la deuxième fois consécutive parmi les 10 meilleurs réformateurs dans le monde.

Le rapport de cette année révèle le travail des deux dernières années d’élargissement significatif des indicateurs mesurant l’efficacité des règlementations des affaires, qui incluent le temps et coût pour être en règle avec toutes les réglementations gouvernementales, pour intégrer plus de mesures sur la qualité de la règlementation, reflétant mieux ainsi la réalité des opérations commerciales sur le terrain.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE