Le Bénin déterminé à réduire sa ’’dépendance’’ vis-à-vis du Nigeria

Le Bénin déterminé à réduire sa ’’dépendance’’ vis-à-vis du Nigeria

1
PARTAGER

La taxation intérieure sera révisée à la hausse pour réduire les effets néfastes sur l’économie nationale nés de la chute vertigineuse du cours du naïra, a annoncé le ministre béninois de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni.

«Plus d’un tiers des recettes fiscales dépend du Nigeria. En termes de dépendance et de vulnérabilité vis-à-vis du Nigeria, nous estimons que ceci est trop. Le niveau raisonnable devrait être en dessous de 25%», a fait savoir l’argentier national qui s’exprimait, vendredi, lors de la présentation au corps diplomatique du bilan des 100 premiers jours de la gouvernance du Président Talon.

La situation du Bénin nécessite des mesures destinées à accroître la taxation intérieure, a dit le ministre avant d’ajouter : «En travaillant pour accroître les recettes, donc développer une base de taxation, une base fiscale plus large, de façon mécanique, le poids de réexportation du Nigeria dans notre volume total des recettes devrait baisser ».

En vue de permettre au Bénin de tirer davantage profit de sa proximité avec le Nigeria, première puissance économique d’Afrique, le gouvernement Talon, a confié le ministre, peaufine un projet de construction d’un marché à la frontière avec son grand voisin.

Ceci permettra de lancer les activités d’agro-industrie, de transformation et de commerce mais, cette fois-ci, de façon beaucoup plus intelligente sans compter la fin de la réexportation vers le Nigeria, a estimé le ministre Wadagni, rassurant que toutes ces mesures seront prises dans le respect strict des accords communautaires.

DJ/cat/APA

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE