Lazare Sèhouéto met en garde les opérateurs économiques indélicats

Lazare Sèhouéto met en garde les opérateurs économiques indélicats

2
PARTAGER

Par : Célestin CODJIA (Collaboration)

« J’en appelle à votre sens de crédibilité pour qu’à partir d’aujourd’hui, les relations avec la loi deviennent des relations saines. Nous n’allons pas continuer de tolérer que le pays soit une poubelle. Prenez ceci comme un avertissement. La situation est grave, et on ne peut continuer de mettre en danger la vie de nos concitoyens « . Voilà quelques propos introductifs du ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Lazare Sèhouéto, qui était, mercredi dernier, face aux opérateurs économiques épinglés lors du dernier contrôle des agents du ministère. Cette rencontre, qui a eu lieu dans la salle de conférence du ministère du Commerce, a révélé à l’opinion la face cachée de certains opérateurs économiques de mauvaise foi. Selon le ministre Lazare Sèhouéto, 80 % des boulangeries sont hors norme au Bénin, et les boulangers introduisent dans le pain des substances nuisibles à l’organisme. Le plus dangereux, selon le ministre, c’est les fers à béton. Dans ce domaine, rares sont les entreprises qui remplissent les critères. » Le ministère du Commerce est un ministère d’accompagnement « , a martelé Lazare Sèhouéto, avant de poursuivre : » A partir d’aujourd’hui, chaque fer à béton qui ne remplit pas les normes sera saisi et détruit. Tolérance zéro pour les importateurs qui ne vont pas remplir les normes « . Les fabricants de jus de fruit n’ont pas été épargnés par le contrôle. Le ministre s’est montré ferme à l’endroit de ceux qui vont désormais violer la loi. Certains opérateurs économiques ont pris la parole pour demander un moratoire, que le ministre Sèhouéto a carrément rejeté.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. un systme vereux rend difficile l’existence des entreprises honntes. je m’attendais mieux de la rupture. si des entreprises locaux nuisent notre sant, il faut faire appel au procureur et non pas aux entreprises. soit on n’a pas confiance en la justice soit on veut ngocier en cachette.

  2. c’est bon toutes ces dcisions prises thoriques et on en a tellement prises dans notre pays le bnin sans application au point o des bninois comme moi n’ont plus foi des dcisions genres gouvernementales, ministrielles et autres dans leur applicabilit car rien n’est respect, rien n’est appliqu comme cela se doit dans notre pays le Bnin et c’est dommage et gravissime et c’est l’Etat mme le gouvernement mme le responsable numro 1 qui dcourage, qui complique la vie son peuple ses citoyens que nous sommes donc,ce dont nous peuple avons besoin aujourd’hui c’est l’application des dcisions, des textes, des lois pris et surtout la sanction des contrevenants tous les niveaux et sur tous les plans secteurs publics comme secteurs privs. Autres choses souffler au gouvernement prendre des textes des dcisions des lois pour corriger les montants exhorbitants des frais de loyer que fixent anarchiquement et individuellement sans aucune norme les propritaires des chambres, maisons que nous citoyens bninois louons malgr nos faibles revenus mensuels.

LAISSER UN COMMENTAIRE