Lancement des activités des Groupes de travail du secteur privé : Le...

Lancement des activités des Groupes de travail du secteur privé : Le Cipb engagé dans le développement socio-économique du Bénin

0
PARTAGER

Le Conseil des investisseurs privés du Bénin (Cipb) s’est réuni vendredi 26 février 2016 au Novotel hôtel à Cotonou. L’évènement, le lancement par le président du Cipb, Roland Riboux, des activités des Groupes de travail du secteur privé au titre de l’année 2016.

Instrument de développement durable et de l’intégration progressive des pays Acp (Afrique, Caraïbe, Pacifique) dans l’économie régionale et mondiale, le secteur privé se veut un outil de lutte contre la pauvreté. Au Bénin, pour que son impact soit concluant, des opérateurs économiques, plus d’une quarantaine, se sont réunis au sein du Conseil des investisseurs privés du Bénin. Depuis dix ans, ils travaillent ‘’bénévolement’’ à créer un environnement favorable aux affaires du secteur privé et à la consolidation du dialogue public-privé. Ceci, en rédigeant des documents qui permettent de porter les attentes du secteur privé vers l’administration. Aux dires de Roland Riboux, président du Cipb, l’objectif de ce Conseil, est «l’amélioration du climat des affaires et de son corolaire, le développement de notre pays».

En procédant, ce jour, au lancement, au titre de l’année 2016, des activités de ce cercle de réflexions, d’échanges, d’analyses et de propositions, il a laissé entendre que le Conseil des investisseurs privés du Bénin, est constitué du Groupe de travail fiscal (Gtf), du Groupe de travail justice (Gtj), et du Groupe de travail télécoms (Gtt), avec ‘’déjà’’ à la clé, de nombreux acquis. Entre autres, la prise de l’arrêté 2014 portant composition et fonctionnement des impôts; l’arrêté 2014 portant composition et fonctionnement d’un cadre de concertation entre le Ministère de la justice et le secteur privé (bientôt dans sa phase opérationnelle). Des démarches, à en croire le président du Cipb, sont aussi en cours pour la délivrance, dans un délai raisonnable, des décisions de justice. Dans le secteur des télécoms, «en attendant la signature d’un cadre de concertation secteur public, secteur privé qui tarde à venir du ministre de la Communication…le groupe de travail est bien avancé dans la plateforme de propositions», a révélé Roland Riboux. L’année 2016, a-t-il confié, sera marquée par la «mise en route du Groupe de travail agriculture, agro-industrie (Gtaai)». Selon son propos, le socle du développement du Cipb, et de la création de la richesse au Bénin, passe ‘’nécessairement’’ par l’agriculture et l’agro-industrie. Tout en remerciant l’administration et les membres du Conseil pour les efforts consentis, il va émettre le vœu, que les Groupes de travail soient renforcés afin que le Cipb constitue, l’un des creusets principaux dans lequel se fera le développement socio-économique du Bénin.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE