“Initiative pour le financement du développement économique local du Bénin“ (LFI-B) :...

“Initiative pour le financement du développement économique local du Bénin“ (LFI-B) : Des institutions bancaires s’approprient l’approche de financement de projets

0
PARTAGER

Dans le cadre de son programme “Initiative pour le financement du développement économique local du Bénin“ (LFI-B),Le Fonds d’équipement des Nations-Unies (Uncdf)a organisé, mercredi 13 juillet 2016 à Bénin Royal hôtelde Cotonou, un atelier de formation à l’intention des responsables des institutions financières. Ceci devrait permettre le renforcement des capacités des participants en matière de financement de projets.

Ils étaient nombreux, ces cadres des institutions bancaires venus de plusieurs pays de l’Afrique pour prendre part à ladite formation. Les travaux qui se sont déroulés autour du thème : « Financement des projets » visent à permettre aux institutions de s’approprier la stratégie de réduction de risques dans les projets d’investissement tout en facilitant leur éligibilité. Pour le Conseiller technique en chef du programme LFI, Peter Malika,il a été question de partager les expériences et les prouesses réalisées dans d’autres pays grâce à l’approche. Destiné à promouvoir la croissance durable, inclusive et équitable dans les Pays les moins avancés (Pma), le programme a pour objectif principal de faciliter l’accès aux capitaux publics et privés pour les populations démunies, de transformer les idées en projets bancables. A en croire l’expert en financement/Pnud, Armel Djengue, LFI-B est un instrument qui vise à financer des projets productifs d’envergure moyenne afin d’accélérer le Développement économique local et d’améliorer les conditions de vie des populations locales. Mise en œuvre pour la première fois en Tanzanie, l’initiative pour le financement du développement économique local s’est étendue à plusieurs autres pays africains. « Le programme accompagne le développement des projets et apporte une assistance financière sous la forme de capitaux de démarrage et d’expertise technique pour mobiliser et orienter les flux des capitaux domestiques vers des investissements qui stimulent un développement économique local inclusif et durable » a laissé entendre Armel Djengue. LFI-B appuiera donc des investissements économiquement et financièrement viables mis en œuvre par des promoteurs publics et/ou privés et qui visent la mise en place des capacités productives et de consommations durables qui vont induire des changements positifs durables au sein des communautés locales. Soulignons que l’initiative est mis en œuvre à travers quatre principales composantes à savoir : l’appui à l’identification de projets, l’appui à la structuration de financement, le renforcement des capacités, le suivi-évaluation de l’impact.

Aziz BADAROU


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE