Impression des francs CFA : la fierté l’emporte sur la raison

Impression des francs CFA : la fierté l’emporte sur la raison

0
PARTAGER

Parmi les questions brûlantes qui agitent les pro- et les anti-franc CFA, celle du lieu d’impression de la devise alimente tous les fantasmes.

Fabriquer ses billets de banque en dehors de ses frontières nationales est-il inapproprié, ainsi que le clament les défenseurs d’un « CFA-xit » ? « Cela demande des compétences et des technologies qui coûtent très cher. Tous les pays n’ont pas besoin d’avoir une usine, estime Owen W. Linzmayer, grand spécialiste américain de la numismatique et fondateur du site de référence banknotes.com. Mais la fierté nationale l’emporte parfois sur la raison. »

Traditionnellement, la Banque de France, via son usine de Chamalières, dans le centre de l’Hexagone, produit le franc CFA. Mais où, et par qui, sont imprimés les billets des trente-neuf autres États africains ?

« Il y a beaucoup de firmes qui proposent ces services, et parfois les pays recourent à plusieurs d’entre elles en fonction du type de numéraire (billets ou pièces, valeur de ceux-ci, etc.) », répond Linzmayer. La Zambie, par exemple, imprime ses kwachas aussi bien en Allemagne qu’en France.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE