Filière Boulangerie-pâtisserie au Bénin : L’Anapeb œuvre à l’assainissement du secteur

Filière Boulangerie-pâtisserie au Bénin : L’Anapeb œuvre à l’assainissement du secteur

0
PARTAGER

(Lazare Sèhoueto annonce la fabrication du pain à base de céréales)
Les boulangers, pâtissiers et importateurs de farine de blé réunis au sein de l'Association nationale des propriétaires et exploitants de boulangerie et pâtisserie du Bénin (Anapeb)  ont été conviés à une Assemblée générale extraordinaire, vendredi 29 juillet 2016. Il a été question de prendre des mesures subséquentes en vue de l’assainissement de la corporation. A l’occasion, le ministre du commerce, Lazare Séhouétoa évoqué la nécessité de fabriquer, dans les tout prochains jours, du pain à base de céréales.

Le pain est depuis peu, un sujet à polémiques au Bénin en raison de la qualité douteuse du blé dont font usage certains boulangers. Face à cette menace que constitue la denrée sur la vie des populations, l’Anapeb s’engage à prendre des mesures idoines pour assainir la corporation afin de ne servir que du pain sain aux consommateurs. Ainsi, à la faveur de la présente Assemblée générale extraordinaire, ces derniers ont revisité la mise en œuvre du contrôle et des modalités de répression et proposé un nouveau schéma type d’autorisation d’installation au plan national. Il a été procédé aussi à la mise en place d’un mécanisme de financement du comité chargé de l’organisation et du suivi du secteur de la boulangerie-pâtisserie. Un mécanisme consistant à faire des prélèvements auprès des importateurs de farine de blé et autres acteurs avec le concours de la Segub. Pour le président de l’Anapeb, il importe de redéfinir de nouvelles règles de commercialisation du pain dans l’optique de garantir la sécurité alimentaire, de la fabrication à la consommation du pain. L’autre défi des acteurs, selon lui, est l’unification des deux associations (industrielle et artisanale) en vue d’une défense de leurs intérêts. La révision de la fiscalité sur la farine de blé et autres intrants de boulangerie était également au cœur des débats. Prenant la parole, le représentant du Président du Conseil national du patronat (Cnp) a déploré des pratiques malsaines de certains confrères qui font échec aux réformes. Procédant à l’ouverture des travaux, le ministre Lazare Séhouéto a appelé à une synergie d’action entre la Ccib et le Cnppour une véritable relance du secteur privé et plus précisément la première industrie au Bénin qu’est la boulangerie-pâtisserie. Tout en reconnaissant l’engagement de l’Anapeb à assainir la corporation, l’autorité ministérielle a exhorté à une responsabilité sociale des entreprises.

Bientôt du pain à base de farine de céréales…

C’est l’une des solutions du gouvernement à la fabrication de pain de qualité au Bénin. Selon le ministre du commerce, la farine de blé ne contiendrait pas de valeurs nutritives alors que les céréales en contiennent assez et sont moins couteux. « Nous devons décourager la fuite de nos devises vers des producteurs de blé que nous nourrissons alors que nos paysans meurent de faim », a martelé le ministre Lazare Séhouéto pour annoncer pour bientôt, la fabrication du pain à base de la farine de céréales. Le Bénin n’étant pas un pays producteur de blé. Une mesure très appréciée par les acteurs de la filière.

Aziz BADAROU


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE