Égrenage de coton dans les usines de Kandi Refus des transporteurs de...

Égrenage de coton dans les usines de Kandi Refus des transporteurs de participer à la phase d’essai

0
PARTAGER

Par ABP,

Réuni au sein d’un collectif, les responsables des confédérations syndicales de la PETRANS-Bénin, de la COCETRAC-Bénin et des conducteurs de camions ont tenu ce mercredi, une séance d’échange et de concertation dans l’enceinte de leur siège à Kandi, pour dire non au transport du coton pour la phase d’essai et réclamer par la même occasion, les arriérés de plusieurs années de transport de coton et le rapprochement des intrants vers les magasins.

Les transporteurs des communes de l’Alibori réclament environs 4 milliards sur les 6 milliards de francs Cfa dus aux transporteurs.

Environ 2 millions ont été payés à 5 transporteurs, ont dénoncé les responsables des confédérations syndicales de la PETRANS-Bénin et de la COCETRAC-Bénin.
A en croire IMOROU Séïdou, Coordonnateur départemental de la PETRANS-Bénin, cette rencontre fait suite à celle tenue la veille avec les responsables de la SODECO, de la Compagnie cotonnière de Coton du Bénin (CCB) et du CADER, leur demandant l’octroi de deux camions par usines afin de permettre aux usines de tourner pour la phase d’essai.

A l’unanimité, les syndiqués et les membres présents à l’assemblée a émis une fin de non-recevoir à cette demande toute en conditionnant la reprise des activités de transport de coton au payement de leurs dûs.
Il faut noter que le prix de transport local fixé à 9.534 francs fca la tonne cette même année a été discuté à cette même séance. Et selon eux ce prix correspondait à celui pratiqué en 2009 alors qu’en 2015 le prix de transport local, était à environ 13.000 FCFA.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE