Descente du ministre des infrastructures à la Sobemap : Le dernier recrutement...

Descente du ministre des infrastructures à la Sobemap : Le dernier recrutement de 98 agents bientôt suspendu

0
PARTAGER

Le ministre des Infrastructures et des transports Hervé Hèhomey a effectué une visite à la Société béninoise des manutentions portuaires (Sobémap), mardi dernier. Les échanges ont porté sur les forces, faiblesses et défis de la société. En raison de la polémique, l’autorité a décidé de suspendre le recrutement de 98 agents occasionnels et contractuels en cours dans la société.

Suspendre le concours et préserver les intérêts du peuple, c’est la principale décision prise par le ministre des transports à l’issue de cette prise de contact avec la Direction de la Sobemap. En effet, au cours des échanges, le Directeur général de la société, Antoine Kouthon a fait cas de la polémique suscitée, depuis quelques jours, par le dernier recrutement de 98 agents occasionnels et contractuels. Pourtant, le recrutement a été fait en coordination avec le Conseil d’administration et les partenaires sociaux, a-t-il noté. La controverse est entretenue par l’un des cinq syndicats de dockers depuis le début du processus de recrutement, a précisé Maman Aminou, secrétaire administratif du Syndicat national des travailleurs des manutentions portuaires (Synatramap). Quant au Sg/Synatramap, Maxime Sessou, il a appelé à la relecture de la loi portant Code de passation des marchés publics. La convention collective des agents permanents et celle des dockers, le renforcement des partenariats, l’ajustement des tarifs restés rigides entrainant des manques à gagner, la dette du port autonome vis-à-vis de la Sobémap ont été autant de points abordés.L’une des préoccupations cruciales de la Société béninoise des manutentions portuaires (Sobémap) est la concession des quais nord du port. Pour sa part, le ministre a estimé que certains problèmes peuvent être réglés à l’interne. Dans l’immédiat, il a demandé au président du Conseil d’administration de la Sobémap d’instruire le directeur général de suspendre le concours de recrutement. Au sujet de l’éventuelle construction d’un quai céréalier et du dossier ’Crédocaf’ en procédure judicaire, « Je veillerai à ce que les intérêts du peuple béninois soient sauvegardés », dans la légalité, a promis Hervé Hèhomey. Le personnel a martelé son engagement à faire de la Sobémap une société de pointe, sollicitant la confiance du ministre. A cet effet, Hervé Hèhomey a donné son accord de principe, mais avec l’exigence d’une gestion rigoureuse qui fait la force des privés. Notons que la rencontre s’est poursuivie par une descente sur les installations de la Sobémap, dans l’enceinte du port.

A.B

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE