Débat d’orientation budgétaire pour 2017 : Robert Gbian fait des recommandations

Débat d’orientation budgétaire pour 2017 : Robert Gbian fait des recommandations

0
PARTAGER

Hier, jeudi 30 juin 2016, et pour la 2eme fois après le vote de la loi organique portant lois des finances, le gouvernement a présenté ses grandes orientations pour le projet de budget de 2017 aux députés. Une occasion pour les représentants du peuple d’apprécier les orientations budgétaires du gouvernement et de faire des propositions. Le député Robert Gbian n’est pas resté à la marge.
Lire ci-dessous l’intégralité de ses propos au Palais des gouverneurs.

« ….Merci monsieur le président. Permettez-moi de remercier et de féliciter le gouvernement pour avoir respectée les dispositions de la loi organique portant lois des finances du 27 septembre 2013. Je tiens également à respecter les membres de la commission des finances de l’Assemblée nationale pour le travail bien accompli. Les points d’application en ce qui concerne les orientations sont au nombre de 5. Ils résument des priorités du gouvernement pour 2017, les projets qui cadrent avec le projet de société du président Patrice Talon auquel les populations ont adhéré massivement lors des dernières élections présidentielles. Les réponses fournies par le ministre des Finances aux questions des honorables députés à l’occasion de l’examen en commission du document préparatoire du Débat d’orientation budgétaire donnent certaines informations qui me confortent dans mon choix de prendre la parole. Monsieur le président, j’ai quelques préoccupations qui sont restées en suspens. La bonne gouvernance et la lutte contre la corruption sont inscrites parmi les axes transversaux de l’orientation globale, je veux savoir comment le gouvernement pense –t-il réellement lutter contre la corruption ? Au nombre de ces axes transversaux, est également inscrit le renforcement de la sécurité publique. Comment le gouvernement compte-t-il si prendre ? L’orientation de la politique en matière de mobilisation des recettes fiscales, et la lutte contre la fraude fiscale, pouvons-nous considérer que l’imposition du secteur informel de vente de produits pétroliers avancée sera effective a partir de 2017 ? , l’orientation de la politique en matière de sécurité sociale prévoit une augmentation du taux de cotisation du fonds national de retraite du Benin. De quel ordre et pour quel taux envisagez-vous ? Le gouvernement envisage la réduction du nombre des centres universitaires. Quels sont les centres universitaires supprimés ? A quel moment la suppression aura –t-elle lieu ? Enfin, j’ai quelques recommandations. Je voudrais dire que je souscris entièrement à celles formulées par la commission des finances. Toutefois, je voudrais insister sur deux recommandations qui me paraissent essentielles pour le développement des populations à la base, la nécessité de tenir grand compte des aspects sociaux, santé, publication de paiement… dans les orientations de 2017. La nécessité de renforcer les transferts au profit des communes. En effet de 2013 à 2015, les transferts ont baissé de 17, 8 %. Les transferts relevés au titre de 2016 s’élèvent à 29 milliards 448 millions soit 3,4 % des ressources budgétaires. Ce niveau reste encore faible pour contribuer au développement fiable de nos communes. Même si les orientations en matière de la finance locale ont prévu une augmentation des transferts, il parait impératif que cette augmentation soit significative. Enfin pour terminer, je voudrais inviter le gouvernement à tenir compte des préoccupations et des recommandations formulées par la commission des lois et inviter la représentation nationale à prendre acte des orientations soumises à son examen…. »

Propos recueillis Nicaise Azomahou

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE