Contre-vérité du ministre des finances devant le corps diplomatique : L’encours de...

Contre-vérité du ministre des finances devant le corps diplomatique : L’encours de la dette publique du Bénin est de 41% et non 70%

0
PARTAGER

Devant les ambassadeurs accrédités au Bénin, le ministre de l’Economie et des Finances Romuald Wadagni a fait économie de vérité s’agissant de l’encours de la dette publique. En effet dans le cadre du bilan des 100 premiers jours du gouvernement de la Rupture, 4 ministres dont celui de l’Economie et des Finances Romuald Wadagni, ont planché devant le corps diplomatique accrédité au Bénin. Suivant sa logique de peindre systématiquement en noir le régime défunt, l’actuel argentier national a affirmé que l’encours de la dette publique du Bénin au titre de l’année 2015 est de 70%. Ce qui contraste avec les chiffres de la Direction générale des affaires économiques (Dgae) au mars 2016. Comme l’indique le tableau ci-dessous, l’encours de la dette publique au titre de 2015 est de 41,7%. On peut aussi remarquer dans ce tableau que le Bénin n’a pas l’encours le plus élevé dans la zone Uemoa. Il vient après la Guinée Bissau (68,2%) et le Sénégal (55,2%). Ces chiffres existent et peuvent être consultés. Le ministre le sait. Pourquoi alors choisit-il de dire des contre-vérités en plus devant des gens qui savent mieux que quiconque où trouver les vraies informations ? Il risque de se décrédibiliser à force de peindre en noir, à chaque sortie, le régime Yayi. Comme le disait l’ancien 1er ministre, la répétition du mensonge ne le transforme pas en vérité. Wadagni le sait-il?

M.M


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE