Conseil des ministres: le contrat de location-gérance du complexe sucrier de savè revu...

Conseil des ministres: le contrat de location-gérance du complexe sucrier de savè revu à la baisse

0
PARTAGER

Plusieurs mesures prises pour l’assainissement des finances publiques, de même que des indications pour renforcer la gouvernance du pays et soulager la peine des populations, par exemple en ce qui concerne l’approvisionnement en gaz domestique… Ainsi se présente l’ossature des travaux de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres tenu mercredi 25 mai.

Tout est maintenant mis en place pour améliorer les performances de l’administration des finances en donnant une impulsion nouvelle à sa dynamique à travers une nouvelle organisation, l’identification et la promotion des compétences et l’effectivité de la reddition des comptes. Selon le ministre d’Etat secrétaire général à la présidence de la République, Pascal Irenée Koupaki, les membres du gouvernement, au cours de leur réunion hebdomadaire du mercredi 25 mai ont examiné et adopté le Projet de décret portant attribution, organisation et fonctionnement du ministère de l’Economie et des Finances.

Ils ont ainsi mis en exergue « la nécessite impérieuse de la maitrise de la chaine des dépenses publiques et des régies financières notamment à travers la création de directions centrales de supervision des dépenses publiques et de supervision des régies financières».

Dans la même veine, certaines missions ont été renforcées notamment celles du suivi de la participation de l’Etat dans les entreprises publiques. «En outre l’organisation du ministère a été mise en conformité avec la Loi organique relative aux Finances publiques », précise le compte-rendu présenté au cours d’un point de presse.

Le Conseil des ministres a également adopté les projets de budget de six établissements publics à savoir la Société béninoise des manutentions portuaires, la Compagnie béninoise de navigation maritime, le Port autonome de Cotonou, la Société des industries textiles du Bénin, la Société béninoise des hydrocarbures et l’Office béninois des recherches géologiques et minières. Au cours de la même rencontre, le coût du contrat de location-gérance du complexe sucrier de Savè a été revu à la baisse. De 10% dans le contrat initial, il est passé à 5% avec un effet rétroactif à compter de janvier 2014. Le prochain examen du contrat de location-gérance se fera en décembre 2018.

Autre sujet important abordé, c’est l’examen du rapport de la commission d’ajustement des prix des produits pétroliers pour le mois d’avril 2016. Eu égard à ce rapport, le Conseil des ministres, indique le ministre d’Etat, a décidé de mettre en place un groupe de travail dont la mission principale est de réexaminer la structure du mécanisme d’ajustement des prix des produits pétroliers et du gaz domestique. Ceci, « à la lumière de l’augmentation des prix des produits pétroliers sur le marché intérieur nigérian et aussi à la lumière de la dépréciation du Naira ».

Un groupe de travail chargé de proposer les conditions d’une plus grande concurrence entre les distributeurs potentiels de gaz a été mis en place, afin de réduire le prix du gaz et ceci dans la perspective de la lutte contre la déforestation. Sur le même sujet, le Conseil a approuvé l’organisation le 1er juin prochain de la 32e édition de la Journée nationale de l’arbre sur le site de la forêt classée de Pahou et en même temps le lancement de la campagne nationale de reboisement 2016-2017.

Cette occasion sera saisie par le ministre du Cadre de Vie et du Développement durable pour en faire un bilan global, en vue de donner une nouvelle dimension à cette activité. La mesure de suspension des travaux de construction sur la berge du chenal de Cotonou au lieu dit Ganhi à proximité de l’ancien pont, proposée par le ministre de l’Economie et des Finances en raison de l’absence de certaines autorisations requises, a été approuvée par les membres du gouvernement.

Enfin, pour diverses raisons, quatre fonctionnaires du ministère en charge du Cadre de vie ont été suspendus de leurs fonctions, tandis que 24 nominations ont été prononcées, soit dix au ministère des Finances, neuf au niveau de celui de la Justice, une au ministère en charge du Travail, deux autres au ministère des Infrastructures et deux au ministère chargé de l’Energie. ?

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE