Conseil des ministres du 4 mai : 5,2 milliards pour contrer le...

Conseil des ministres du 4 mai : 5,2 milliards pour contrer le délestage et 19 milliards pour éponger les dettes des cotonculteurs

2
PARTAGER

Le conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire ce mercredi 4 mai 2016. A l’issue de la séance, le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la république a présenté à la presse le point des décisions qui en sont issues, en attendant le communiqué final du secrétariat général du gouvernement. Outre les décrets sur les structures types des ministères, le gouvernement de Patrice Talon s’est enfin attaqué au délestage et pris des mesures pour une bonne campagne cotonnière qui s’ouvre dans deux semaines.

Selon le ministre d’Etat, trois projets de décrets et plusieurs communications ont meublé les discussions. Au titre des projets de décret, celui portant structure type des ministères retient l’attention. La nouvelle architecture des ministères, informe Pascal Irenée Koupaki, traduit la volonté de l’exécutif « d’assurer une meilleure coordination de l’action gouvernementale, prévenir les dysfonctionnements et irrégularités, mettre en place une administration moderne et efficace, instaurer une gouvernance morale et éthique dans tous les secteurs ». Entre autres nouveautés dans cette architecture, la Direction des ressources humaines (Drh) et celle de des ressources financières et du matériel (Drfm) seront désormais fusionnées en une seule entité dénommée Direction de l’administration et des finances (Daf). En attendant la mise en œuvre progressive de toutes les mesures préconisées, précise-t-il, le conseil des ministres a autorisé les ministres à procéder à des nominations.

Deux autres décrets, notamment celui portant nomination d’un notaire à charge et abrogation du décret portant attribution, organisation et fonctionnement de l’Agence des grands travaux ont été adoptés.

S’agissant des communications, le conseil des ministres a pris des mesures pour la résolution de la crise énergétique. 5,2 milliards, confie le ministre d’Etat seront immédiatement décaissés pour la l’approvisionnement en combustibles des groupes électrogènes, en attendant la mise en œuvre du vaste programme d’élimination du délestage et d’autonomisation énergétique envisagée pour fin décembre 2018. La question de l’érosion côtière a également été débattue, ajoute-t-il, avec les instructions données au ministre concerné pour faire accélérer les études en cours sur la question. Enfin, le gouvernement a décidé de solder immédiatement l’ardoise de 19,5 milliards de francs due aux cotonculteurs au titre de la campagne précédente. Ceci, pour motiver ces derniers et assurer une réussite totale de la campagne 2015-2016 qui démarre dans deux semaines.

Bruno OTEGBEYE

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE