Commerce: les importateurs de produits congelés sont mécontents

Commerce: les importateurs de produits congelés sont mécontents

0
PARTAGER

Un groupe d’importateurs de produits congelés a marché dans les rues de Cotonou ce jeudi 21 juillet 2016 pour dénoncer un supposé monopole du secteur par le président directeur général de Cajaf Comon. Ces importateurs invitent le président de la République, Patrice Talon, à voler à leur secours de leur activité en perte de vitesse.

Tous de noir vêtus, bandeau rouge sur le front, les membres du Groupement des importateurs de produits congelés (Gipc) ont parcouru quelques grandes artères de Cotonou avant d'échouer au ministère de l'Economie et des Finances. Ils marchaient pour dénoncer ce qu'ils qualifient de main mise de Sébastien Ajavon sur la filière d'importation de produits congelés dont la conséquence serait une mort programmée du secteur.

A en croire le président du Gipc, Sébastien Ajavon, président du patronat du Bénin et propriétaire du groupe Cajaf-Camon, spécialisé dans l'importation de produits congelés, serait contre la réduction des droits de douane liés à l'importation des produits congelés. La mesure a été négociée avec la douane béninoise pour relancer l'économie nationale. Mais le patron de Cajaf-Comon serait tentée de retarder sa mise en application. "Cajaf-Comon représentée par Sébastien Ajavon s'oppose à cet accord de relance économique prétextant qu'il dispose de quatre mois de stock.

(...)Par ailleurs, le sieur Sébastien Ajavon menace l'Etat de le dédommager dudit stock avant l'application de la nouvelle mesure", a déclaré Auguste Issa Koro. La situation aurait fait du candidat malheureux à l'élection présidentielle de mars 2016 le détenteur du monopole du secteur de l'importation des produits congelés au détriment du Gipc.

Pour les membres du groupement, il s'agit d'un "drame" pour les acteurs du secteur. C'est pourquoi ils en appellent à l'intervention du président Patrice Talon afin que la mise en application des nouveaux tarifs douaniers de relance économique négociés soit effective.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE