CEDEAO : le TEC se généralise mais reste sous pression des APE

CEDEAO : le TEC se généralise mais reste sous pression des APE

0
PARTAGER

Cinq Etats de la CEDEAO (la Guinée Bissau, la Guinée, la Gambie, la Sierra Leone et le Libéria), sur les six n’appliquaient pas jusque-là le TEC, le Tarif extérieur commun, se sont engagés à se conformer à cette mesure au terme de la 18ème réunion du Comité conjoint CEDEAO/UEMOA de gestion du TEC qui a fermé ses portes ce 18 août à Dakar.

Si la Guinée-Bissau a décidé de lancer l’application de la mesure à ses frontières à partir de ce 1er septembre, les quatre autres ont fixé le 1er janvier 2017 comme date de mise en œuvre de la mesure, indique l’institution sous régionale dans un communiqué. « Si les motifs évoqués pour la non mise en vigueur du TEC sont justifiés, il n’en demeure pas moins que notre espace communautaire ne saurait s’accommoder d’une telle situation pendant longtemps » a interpellé Marcel de Souza, le président de l’organisation. Une situation qui est source de distorsions aux échanges, préjudiciable à l’intégration régionale, à la cohésion entre les Etats membres et au bon fonctionnement de la Zone de Libre-échanges, poursuit le texte.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE