CAUCUS Africain sur l’Accroissement de l’appui des Institutions de Breton Woods pour...

CAUCUS Africain sur l’Accroissement de l’appui des Institutions de Breton Woods pour le renforcement de la croissance et la promotion de la transformation de l’Afrique

0
PARTAGER

La capitale béninoise cotonou accueille depuis jeudi les travaux du CAUCUS Africain sur l’accroissement de l’appui des Institutions de Breton Woods en vue de répondre aux chocs, renforcer la croissance et promouvoir la transformation de l’Afrique. Cette rencontre annuelle des gouverneurs des deux institutions de Bretons Woods, dont la cérémonie d’ouverture a été présidée par le chef de l’Etat béninois Patrice Talon, a pour objectif majeur le renforcement du pouvoir des gouverneurs africains sur les questions de développement au sein du FMI et de la Banque Mondiale.

Le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement béninois, Abdoulaye Bio Tchané, par ailleurs Président du CAUCUS africain, a indiqué que la vision du chef de l’Etat béninois cadre parfaitement avec la thématique de la rencontre de Cotonou. Il en veut pour preuve le fait que« depuis plus de trois mois, le gouvernement béninois a lancé un grand chantier de réforme qui vise à transformer économiquement le Bénin afin de créer de la richesse et promouvoir l’emploi des jeunes ».

« Cette rencontre a pour but d’apporter des réponses concrètes aux défis économiques et financiers du continent africain. La résilience des économies en Afrique ne s’est jamais posée avec autant d’acuité. L’Afrique semble amorcer une croissance économique. Mais dans le même temps, elle doit faire face à des chocs exogènes importants notamment le changement climatique, la chute des cours des matières premières et le terrorisme », a affirmé le président du CAUCUS Africain. A ce titre, « la charge revient donc au Caucus de faire preuve de leadership et d’action afin de trouver des approches de solutions aux problèmes qui minent l’Afrique », a précisé Bio Tchané. Ce sont 300 experts qui ont à charge de trouver des réponses concrètes aux attentes de l’Afrique au cours de ce CAUCUS.

Le Président Talon a affirmé que l’Afrique a besoin d’une transformation structurelle sur le plan de la fiscalité. « les pays développés doivent appuyer le renforcement des capacités des africains en matière de lutte contre les flux financier illicite », a-t-il indiqué. Le Président Talon a, pour finir, exigé un plan Marshal pour sortir l’Afrique du sous-développement.

Didier Assogba

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE