Bénin : liste des 23 officiers de l’Armée rétrogradés pour défaut ou...

Bénin : liste des 23 officiers de l’Armée rétrogradés pour défaut ou falsification de diplômes

0
PARTAGER

La falsification de documents, notamment de diplômes et d’actes de naissance est une mauvaise chose et vingt trois (23) officiers de l’Armée béninoise sortis d’écoles en 2012 et 2013 viennent de l’apprendre à leurs dépens.
23 des 72 élèves officiers formés au profit de l’Armée au titre des années 2012 et 2013 ont présenté de faux diplômes pour être admis dans les écoles militaires créées ou agréées par l’Etat. Ils ont été détectés par la Commission d’enquête mise sur pied pour réétudier tous les dossiers. En conséquence, leur formation a été invalidée. C’est le Chef d’Etat-major général des forces armées béninoises, le Gal Awal Bouko Nagnimi, qui a rendu l’information publique à travers une note de service dont voici la teneur.

Note de service

Objet : Invalidation de cours de formation initiale d’officiers
Références : -Loi n°2005-43 du 26 juin 2006 ;
- Règlement de discipline générale dans les forces armées béninoises ;
- Rapport n°283/4-PO-Dccn/Dp du 23 septembre 2015.
Faisant suite aux résultats de la commission d’enquête chargée d’élucider la situation des soixante-douze (72) élèves officiers d’active sortis d’école en 2012 et 2013 conformément au rapport sous 3ème référence, les cours de formation des élèves officiers, illégalement admis dans les écoles militaires créées ou agréées par l’Etat et sortis au titre des années 2012 et 2013, sont invalidés.
Les personnels concernés ainsi que les motifs d’invalidation de leur formation se présentent ainsi qu’il suit :
Défaut de diplôme dans le dossier de candidature
1-Mch Ouorou Faki Antoine ;
2- Sgt Migan A. L. Victor ;
3-Sgt Madou K. M. Gildas ;
4-Cal Allé O. E. Euloge ;
Falsification de diplôme ou d’acte de naissance
5-Sch Atimbada Hermann Boris ;
6-Sgt Saïbou Mourtala ;
7-Sgt Bada Franck ;
8-Smt Tovikindé B. L. H. Tobias ;
9- Cch Zankaro Ganiou ;
10-Cal Hessou M. Maximin ;
11-Cal Zinsou M. Romaric ;
12-Sd2 Onichango M. Aristide ;
13-Sd2 Messouna Abdel ;
14-Sd2 Idrissou Oumaï ;
15-Sd2 Dorichamou Jean Cyriaque ;
16-Sd2 Sognonvi Boris Bérenger ;
17-Sd2 Kanontin Y. Désiré ;
18-Sd2 Kougblénou Prospère ;
19-Sd2 Akpona O. A. Kévin ;
20-Sd2 Dah-Seretenon N. Mathias ;
21-Sd2 Séké Abdel-Aziz ;
22-Sd2 Oualoufeye Bernadette ;
23-Sd2 Bougourou Zul-Kifl ;
Leurs autorisations de port du premier grade d’officier à titre fictif sont rapportées.
Ils sont tenus de porter leurs grades antérieurs à leur admission aux cours de formation initiale d’officier. Ils perdent tous droits et avantages matériels et financiers acquis du fait de ces formations.
Les Chefs d’Etat-major d’armée et de forces ainsi que le Directeur général de la Gendarmerie nationale sont chargés de constituer les dossiers disciplinaires des personnels placés sous leurs ordres respectifs auteurs de falsification, conformément au règlement de discipline générale en vigueur dans les forces Armée béninoises.
Le Directeur du service de l’intendance des armées, le Directeur du service de santé des Armées et le Directeur de l’organisation et du personnel des armée sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de prendre des dispositions nécessaires en vue de mettre à jour les dossiers administratifs des intéressés.
Par ailleurs, le Directeur général de la Gendarmerie nationale instruira ses services compétents aux fins d’engager une procédure judiciaire à l’encontre des auteurs de falsification, conformément aux conclusions du rapport d’enquête cité en référence et aux textes en vigueur.
La présente note de service prend effet pour compter de la date de sa signature.

Le Général de Brigade Awal Bouko Nagnimi

Chef d’Etat-major général

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE