Bénin: la réexportation à l’épreuve de la chute du naïra nigérian

Bénin: la réexportation à l’épreuve de la chute du naïra nigérian

7
PARTAGER

La réexportation des marchandises débarquées au port de Cotonou est un secteur clé de l’économie béninoise. Les échanges représentent 2 500 milliards de francs CFA (environ 4 millions d’euros) par an. La perte de valeur du naïra, la monnaie du Nigeria voisin, a mis un frein à cette activité. La filière des véhicules d’occasion, importés d’Europe ou des Etats-Unis en est la première victime.

A Ekpè, à quelques kilomètres de Cotonou, entre la route qui mène au Nigeria et l’océan, des milliers de véhicules d’occasion sont alignés dans des parcs clôturés. Les clients nigérians se font rares.

aCotonou

Commentaires

commentaires

7 COMMENTAIRES

  1. ce qui l’embête le plus est que le gouvernement ne propose aucune solution pour le moment. pire ce sont encore les produits agricoles venus du Nigeria qui nous inonde encore ce qui cause la mevente a nos valeureux producteurs et les entraine à la perte

LAISSER UN COMMENTAIRE