Bénin : la Malaisie apparaît comme principal client et la France reste...

Bénin : la Malaisie apparaît comme principal client et la France reste le premier fournisseur

0
PARTAGER

Le principal pays client du Bénin au cours du premier trimestre 2016 est la Malaisie avec 24,9% du total des exportations des biens, alors que la France s’est imposée comme le premier fournisseur du pays avec une part de 14,1% du total de ses importations.
Selon le bulletin trimestriel du commerce extérieur du premier trimestre de 2016, publié vendredi à Cotonou, la capitale économique béninoise, par l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (INSAE) du Bénin, en dehors de la Malaisie qui s’est révélée comme le principal pays client du Bénin au cours du premier trimestre 2016, d’autres pays asiatiques se sont aussi révélés comme partenaires aux exportations, notamment le Bangladesh (17,6%), la Chine (11,8%), et l’Inde (6,6%).
Les exportations de biens enregistrées au cours du premier trimestre de l’année 2016 s’élèvent à 90.795,6 millions de FCFA contre 75.587,3 au quatrième trimestre de 2015, soit une augmentation de 20,1% sur la période.
En glissement annuel, on observe une faible augmentation de 0.3% par rapport au même trimestre de l’année précédente, selon le même document.
Le coton est de loin en tête avec 58.181,5 millions de FCFA, suivi des fruits, exportés pour un total de 3.765,7 millions de FCFA.
S’agissant des pays fournisseurs du Bénin au premier trimestre de 2016, la France apparaît comme le premier fournisseur du pays avec une part de 14,1% du total des importations, suivi de la Chine (12,0%) et de l’Inde (9,1%).
Ainsi, les importations de biens observés au premier trimestre 2016 ont chuté et s’élèvent à 255.109,4 millions de FCFA alors qu’elles étaient de 391.677,7 millions au trimestre dernier, soit une baisse de l’ordre de 34,9%. A la première place, on retrouve le riz, pour 37.629,2 millions de FCFA, suivi des « Viandes et abats comestibles, frais, réfrigérés ou congelés, des volailles ». Fin

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE