Bénin : la dépréciation du naïra favorise la baisse considérable des prix...

Bénin : la dépréciation du naïra favorise la baisse considérable des prix des produits pétroliers dans l’informel

0
PARTAGER

Les prix des produits pétroliers ont considérablement chuté dans le secteur informel au Bénin, où le litre de l'essence est passé en l'espace d'un mois de 350 FCFA à 250 FCFA, alors que dans le secteur formel, le prix de ce même produit est maintenu à 435 FCFA, a constaté lundi Xinhua à Cotonou, capitale économique béninoise.

"Cette baisse drastique du prix des produits pétroliers dans le secteur informel est essentiellement liée à la chute de 30%, depuis le début de l'année, du naira, monnaie nigériane, par rapport au dollar", a expliqué à Xinhua, Léonce Bossou, économiste à une université privée de Cotonou.
Il a affirmé que ces produits pétroliers vendus dans le secteur informel proviennent essentiellement du Nigeria, pays voisin de l'est du Bénin.

Par ailleurs, révèle une étude réalisée conjointement par l'Institut national de la statistique et d'Analyse économique(INSAE) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), cette dépréciation de la monnaie nigériane est à l'origine de la baisse drastique des activités d'exportations et de réexportations des produits du Bénin vers le Nigeria, au cours des deux premiers trimestres de 2016.

"En 2016, les quantités réexportées ont baissé de près de 50% et ne représentent plus que 37% du riz importé au Bénin, contre 61% en 2014. Également pour les voitures d'occasion, la baisse a été plus importante de plus de 72%", révèle la même étude.
Selon cette même source, en dehors du riz et des véhicules d'occasions, d'autres activités sont menacées, comme le marché des pièces détachées.

"La conséquence directe de cette situation de chute des échanges commerciaux entre le Bénin et le Nigeria, est la baisse des recettes douanières", souligne l'étude. Fin

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE