Bénin : la BID finance des projets de développement de l’enseignement

Bénin : la BID finance des projets de développement de l’enseignement

0
PARTAGER

La Banque Islamique de Développement (BID) vient d’accorder un financement de plus de 216,4 millions de dollars au Bénin, pour appuyer la réalisation des projets de développement de l’enseignement supérieur et de celui du programme de micro-finance intégrée, annonce un communiqué de l’institution financière publié mardi à Cotonou, la capitale économique béninoise.

Selon le même communiqué, la première contribution de la BID d’une somme d’environ 166.4 millions de dollars est destinée au financement du projet de développement de l’enseignement supérieur.

« L’objectif principal de ce projet est de contribuer au plan sectoriel de l’enseignement supérieur au Bénin visant à la préparation du personnel qualifié avec des compétences adaptées aux besoins de l’économie du pays et à accroître l’opportunité d’accès à l’enseignement supérieur de haute qualité à travers les deux Universités publiques du pays, leur élargissement et équipements », indique la même source.

Ainsi, explique le même communiqué, le nombre de bénéficiaires du projet à l’an 2020 atteindra dix mille étudiants environ et sous la supervision de 116 Conférenciers.

Outre cet appui, poursuit la même source, la banque octroie un financement global de 50 millions de dollars américains au Bénin, comme contribution au projet du programme de Micro-finance intégrée.

« Ce projet a pour but de contribuer à l’amélioration du niveau de vie des communautés rurales du Bénin à travers l’autonomisation économique de la population. Il permettra d’accroître l’accès au financement pour les plus démunis et les petits entrepreneurs, de renforcer les capacités des Institutions de micro-finance, d’offrir les meilleurs services aux bénéficiaires et de promouvoir le financement participatif dans le pays », souligne la même source.

Le montant total des fonds du Groupe de la BID approuvés au profit du Bénin à ce jour, s’élève à environ 824 millions de dollars.

Cette contribution a pris en compte de nombreux projets de développement dans divers secteurs tels que : l’enseignement, la santé, l’énergie, l’agriculture, les infrastructures routières, les communications et l’approvisionnement en eau.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE