Assemblées Annuelles de la BAD: lancement des perspectives économiques en Afrique 2016

Assemblées Annuelles de la BAD: lancement des perspectives économiques en Afrique 2016

0
PARTAGER

Les prévisions de la croissance moyenne du continent africain devrait tourner autour de 3,7% en 2016 avant de se redresser à 4,5% en 2017. Les chiffres en questions ont été livrés ce lundi 23 mai, en guise de conclusion des Perspectives Economiques en Afrique 2016, à l’occasion de l’ouverture des 51e Assemblées annuelles de la Banque Africaine de Développement qui se déroulent à Lusaka en Zambie.

Comment maîtriser l’urbanisation en Afrique et en faire un facteur de développement? voila la question à la quelle les panélistes ont tenté d’apporter des réponses. Selon les auteurs de ce rapport, il faut libérer le potentiel des villes pour permettre la transformation économique du continent. Mais l’absence de planification urbaine a entraîné une une urbanisation « sauvage » avec des répercussions importantes sur le développement du continent. Pour pallier à ce déficit, les gouvernements africains devraient définir des politiques appropriées afin de contribuer entre autres, à la hausse de la productivité, l’industrialisation et l’essor des classes moyennes.

Selon Abebe Shileles, Directeur par intérim de la recherche et du développement à la BAD, les pays africains transformer la résilience dont ils font déjà preuve en une amélioration des conditions des vies des populations par une intervention significative des pouvoirs publics. Pour sa part, le Directeur du bureau régional Afrique du PNUD, annoncé que la position commune récente de l’Afrique en matière de développement urbain et le nouvel agenda urbain mondial sera examiné en octobre prochain.

« Les villes ont un rôle de premier plan à jouer dans le processus de développement, mais elles ne pourront le remplir que si les gouvernements prennent des mesures courageuses » a conclu Directeur du bureau régional Afrique du PNUD. Le L’urbanisation du continent africain progresse à un rythme impressionnant, sans compter la croissance démographique exceptionnel. La population urbaine a doublé entre 1995 et 2015, avec une population estimée à 472 millions d’habitants.

Didier Assoumou, envoyé spécial

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE