Assemblée nationale:Le ministre Wadagni devant la commission des finances ce jour

Assemblée nationale:Le ministre Wadagni devant la commission des finances ce jour

0
PARTAGER

Les membres du gouvernement ouvrent le bal dès ce jour lundi 07 novembre 2016 quant à l’audience sur le budget général de l’Etat. C’est le ministre des Finances, Romuald Wadagni, qui planche en premier devant la commission des Finances.

Le ministre des Finances du gouvernement de la Rupture, Romuald Wadagni, fait son grand oral, ce jour, au Palais des gouverneurs, devant la Commission des Finances dirigée par le député Raphaël Akotègnon. L’exercice auquel sera soumis celui qu’on appelle l’argentier national est une tradition à laquelle se plient tous les argentiers de l’Etat, en début de l’étude du Budget Général de l’Etat. Devant les députés, membres de la Commission des Finances il aura environ une heure d’horloge pour présenter le volumineux document qui retrace les ressources et les dépenses de l’Etat pour l’année 2017. Ensuite, il sera soumis à une série de questions auxquelles il devra donner des réponses convaincantes. De ses explications et des éclairages qu’il aura à apporter, sur les grandes innovations contenues dans le Bge 2017, les parlementaires pourront mieux comprendre la pertinence et le réalisme des chiffres de ce Bge ambitieux. 2010 milliards, ce montant qui retient l’attention de tous, devra s’équilibrer en recettes et en dépenses. Profitant de ce grand oral, les membres de la Commission des Finances vont opposer au ministre des finances, les craintes et les appréhensions des partenaires sociaux et la société civile, la chambre de l’agriculture, de l’Ancb, recueillis lors des audiences publiques. « L’Exécutif, à travers son chef, le Président de la République, Patrice Talon, a proposé un Bge, très ambitieux et très réaliste », et c’est cela que va tenter de justifier son ministre des Finances.

Quelques innovations du Bge 2017

L’article 7 de la loi des finances gestion 2017 relate les nouvelles mesures fiscales contenues dans le projet de budget et la réforme visant à instituer la nomenclature des prix ayant trait à la transformation des permis d’habiter en titre foncier sans oublier la location des immeubles du domaine privé de l’Etat et des collectivités territoriales. Par ailleurs, y figurent dans le document, la suppression et l’exonération de tous droits et taxes de douane et de la Tva sur le matériel informatique y compris les logiciels, les imprimantes, les parties et pièces détachées. S’agissant des exonérations, les véhicules neufs à quatre roues importés, fabriqués ou vendus a l’état neuf et destinés à la mise en place d’une flotte de taxis dans des grandes villes du Bénin sont exonérés de tous droits et taxes de douane et de la Tva du 1er janvier au 31 décembre 2017. Enfin, plusieurs taxes sont créées : il s’agit de la taxe sur le marbre. Cette taxe frappe toutes importations ou cessions de marbre effectuées à titre onéreux ou à titre gratuit et réalisées en droit ou en fait aux conditions de livraison au Bénin. Il est créé une autre taxe sur les lingots d’or et sur les pierres précieuses. Ces taxes frappent toutes les importations ou cessions de lingots d’or, ou de pierres précieuses effectuées à titre onéreux ou à titre gratuit et réalisées en droit ou en fait aux conditions de livraison au Bénin.

Martin Aïhonnou (Coll)

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE