Après Hangzhou, le G20 veut donner un nouveau souffle à l’économie mondiale

Après Hangzhou, le G20 veut donner un nouveau souffle à l’économie mondiale

0
PARTAGER

Le G20 s'est achevé au terme de deux jours à Hangzhou, dans le sud-ouest de la Chine, par une déclaration commune des chefs d'Etat. Ces derniers appellent à mettre l'accent sur l'innovation et le développement durable dans un contexte économique parfois difficile.

Avec notre envoyée spéciale à Hangzhou, Heike Schmidt

« Nous sommes déterminés à promouvoir une économie mondiale innovante, revigorée, interconnectée et solidaire », déclarent les chefs d’Etat et de gouvernement du G20 dans leur communiqué final. Ils se donnent comme objectif d’« inaugurer une nouvelle ère de croissance et de développement durable ». Les vingt pays les plus riches du monde disent vouloir bâtir une économie ouverte, en rejetant tout protectionnisme.

Face à l’hostilité grandissante de l’opinion publique contre le libre-échange, les dirigeants se veulent rassurants. « Nous nous efforçons de garantir que notre croissance réponde aux besoins de tous et qu’elle soit bénéfique à tous les pays et à chacun », affirment-ils. Pour donner un nouvel élan à l’économie, les membres du G20 ne veulent pas seulement alléger les contraintes sur l’offre. Ils se disent également prêts à recourir davantage aux dépenses publiques.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE