Aeroport de Cotonou : Le frêt aérien dans l’impasse

Aeroport de Cotonou : Le frêt aérien dans l’impasse

0
PARTAGER

La gestion douanière du frêt à l’Aéroport International Cardinal Bernandin Gantin de Cadjehoun porte de graves préjudices aux opérateurs économiques qui menacent d’ester en justice l’Etat du Bénin pour crime économique.
En effet, depuis l’histoire d’arrestation de la drogue au niveau du frêt de l’aéroport de Cotonou, la douane du Bénin a changé ses procédures. Désormais tout doit passer au peigne fin sous la supervision directe du Chef Brigade. Pas d’embarquement sans son autorisation. Malheureusement, cette décision prise par les autorités douanières pénalisent les clients. Le CBA (Chef Brigade Aéroport) n’est pas régulier à son poste. Elle est tout le temps en réunion avec sa tutelle. Et aucun agent en poste ne peut assurer l’intérim. En conséquence, des milliers de tonnes de denrées périssables se retrouvent dans les magasins, occasionnant des manques à gagner aux exportateurs.
" Qu’ils fassent leur contrôle.... Mais qu’on ne nous pénalise point car nous avons des contrats avec nos partenaires et chaque retard contitue un manque à gagner énorme pour nous " affirme un opérateur très en colère.
Pour un pays qui veut prendre Un Nouveau Depart en vue de son développement, les comportements administratifs ne peuvent nuire aux intėrêtes des opérateurs économiques nationaux grands producteurs de la richesse nationale.

Paul TONON

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE