Adoption de lois sur l’économie numérique au Bénin: Eric Adja et l’OIF...

Adoption de lois sur l’économie numérique au Bénin: Eric Adja et l’OIF sensibilisent bientôt les députés

0
PARTAGER

La ville de Grand-Popo sera, du 06 au 07 octobre 2016, le carrefour des réflexions sur les voies et moyens à mettre en œuvre pour accompagner le développement de l’économie numérique au Bénin. Ce sera lors du séminaire parlementaire organisé avec le soutien l’Organisation internationale de la Francophonie. Cet atelier de 24 heures aura pour principal but de sensibiliser les députés de l’Assemblée nationale du Bénin sur les enjeux et défis des cyberlégislations pour le développement de l’économie numérique. Leurs réflexions doivent aussi porter sur les voies et moyens à mettre en œuvre par le parlement béninois pour favoriser le développement de ce secteur qui impacte tous les secteurs de la vie sociale, culturelle et économique.

Selon les explications de monsieur Eric ADJA, Directeur Adjoint de la Francophonie économique et numérique, chargé de la supervision de ce séminaire au siège de l’OIF à Paris, ledit atelier vise à renforcer la compréhension par les députés béninois des enjeux de l’économie numérique en général et du programme numérique du Gouvernement eNNOV Bénin 2021 en particulier. Ces séminaire permettra aussi de sensibiliser les députés sur les enjeux de l’entreprenariat dans le numérique, à renforcer leurs compétences sur l’adoption d’un cadre législatif favorable à la création et au développement des entreprises par les femmes et les jeunes dans le secteur de l’économie numérique.

En effet, l’économie numérique reste au cœur des orientations et axes d’intervention de l’OIF. Le développement économique et social de ses Etats et Gouvernements membres est une préoccupation constante de l’Organisation selon laquelle, cette transformation sociétale passe par la création des richesses par l’entreprenariat, la promotion de l’emploi et de l’employabilité des jeunes et des femmes. Il s’agit d’une vision qui cadre avec celle de l’actuel gouvernement et surtout du président de l’assemblée nationale, de faire de l’utilisation des TIC, un catalyseur du développement socio-économique du Bénin. La tenue de cet atelier tient son origine de la rencontre du 15 juin 2016, entre le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji et la Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Michaëlle JEAN, au cours de laquelle, l’OIF a confirmé son appui à l’adoption d’un code du numérique en vue de favoriser le développement de l’innovation numérique au Bénin, et de partager cet exemple avec d’autres pays francophones.

Il s’agit ainsi, insiste le Directeur Adjoint de la Francophonie économique et numérique, Eric Adja, de renforcer les compétences des parlementaires dans ce secteur émergent pour leur permettre de donner aux gouvernements , les moyens législatifs et budgétaires pour la réalisation de programmes de développement de l’économie numérique, conformément à la stratégie numérique de la francophonie adoptée par les Chefs d’États au Sommet de Kinshasa en 2012. A travers cette démarche, Eric Adja montre l’importance d’appuyer le Bénin dans l’optimisation ou l’adoption d’un cadre juridique et normatif applicable à la création d’entreprise par les femmes et les jeunes et à la formalisation des activités économiques dans le secteur du numérique. Une initiative louable, dont les parlementaires en particulier et le Bénin en général, notamment l’écosystème numérique pourra largement bénéficier à travers le vote des textes législatifs qui puissent être mis en œuvre efficacement.

Il faut souligner que l’organisation du séminaire de sensibilisation comporte deux volets. Une première partie faite d’exposés théoriques sur les enjeux et défis de l’économie numérique avec des thèmes axés sur les lois recommandées en la matière et une deuxième partie portant sur des exercices pratiques de simulation au cours desquels les parlementaires travailleront avec de jeunes entrepreneurs qui auront préalablement exposé les principaux obstacles auxquels ils sont confrontés dans leurs initiatives. L’objectif étant de proposer des réponses législatives pertinentes et efficaces à leurs difficultés.

Rastel DAN

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE