5ème édition de la Foire régionale de l’intégration : Vers un nouveau...

5ème édition de la Foire régionale de l’intégration : Vers un nouveau départ économique pour l’Uemoa

0
PARTAGER

Cotonou sera, du 25 novembre au 10 décembre 2016, la plaque tournante du commerce sous régional. Ceci avec la cinquième édition de la Foire régionale de l’intégration (Fri-Uemoa). La Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib), structure organisatrice de cette quinzaine du commerce s’active et met les bouchées doubles pour une parfaite réussite de cet évènement d’envergure. Face à la presse, vendredi 07 octobre 2016, le comité d’organisation a dévoilé les innovations, les opportunités pour sonner la mobilisation des opérateurs économiques autour du marché communautaire.

Réunir en un même espace, les opérateurs économiques afin de leur permettre de découvrir le potentiel économique dont regorge l’espace Uemoa. Tel est le but visé à travers l’organisation de la Foire régionale qui se veut un véritable puissant outil d’intégration, d’ouverture au monde. « Partenariat public-privé : défis de synergie pour une intégration réussie », c’est le thème qui focalisera les attentions durant le rendez-vous de Cotonou. Au total 400 stands d’expositions-vente sont prévues pour valoriser les produits made in Uemoa. L’édition de Cotonou servira de point de départ aux échanges intracommunautaires plus accrus, selon le Président du Comité d’organisation de la Fri-Uemoa, SouleyYacoubou. A l’en croire, au regard de la portée du défi que le Bénin se doit de relever, il importe d’intensifier la mobilisation générale. Si la tenue de la Foire offre l’opportunité d’exposition et d’expression du savoir-faire des pays membres de l’Uemoa, la nécessité de disposer d’un arsenal juridique clair et précis sécurisant les investissements s’impose. Notons qu’outre les pays membres, d’autres pays d’Asie, d’Amérique et d’Europe seront conviés à la fête.

Prenant la parole, le Président de la Ccib et de la Chambre consulaire régionale, Jean-Baptiste Satchivi a fait savoir que malgré le contexte de morosité et la conjoncture internationale, la croissance économique s’est accélérée dans l’espace Uemoa ces dernières années. Cet avantage d’attractivité économique devrait donc permettre de booster les agrégats pour offrir de lendemains meilleurs au secteur privé dans l’optique d’un développement durable. D’où la nécessité d’une implication effective du secteur privé dans le processus d’intégration avec la promotion des échanges commerciaux. Quant au Représentant résident de la Commission de l’Uemoa, YaoviKounhundé a reconnu que l’intégration est prioritairement mise en œuvre par le secteur privé avant de se dit convaincu que l’Uemoa pourra gagner la plénitude du marché communautaire avec la Fri-Uemoa à Cotonou. Il s’agit donc de la 5è édition du Foire régionale, un nouveau départ économique pour l’Uemoa. Le Représentant du ministre du commerce, Nicolas Dandogo a, pour sa part, rassuré de l’engagement du gouvernement à booster les échanges commerciaux en vue du renforcement de l’intégration économique.

Aziz BADAROU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE