Vernissage de l’exposition ‘’Autour du fil’’ à l’espace le centre : De...

Vernissage de l’exposition ‘’Autour du fil’’ à l’espace le centre : De la transformation du coton à l’état brut au pagne tissé

0
PARTAGER

‘’Autour du fil’’, c’est l’intitulé de l’exposition dont le vernissage s’est déroulé, vendredi 16 Septembre 2016, à ‘’Le Centre’’ dirigé par Dominique Zinkpè. Réalisé dans le cadre du projet ‘’atelier africain du design’’ coordonné par Martine Boucher, ce vernissage a mis en synergie courant mois d’Août à Abomey, les compétences de 12 tisserands et des photographes, designers puis des stylistes. Officiellement ouvert le vendredi dernier, les œuvres créées par ce travail de complémentarité seront présentées au public jusqu’au 21 Septembre 2016.

Le vernissage de l’exposition ‘’autour du fil’’ a été précédé d’une causerie avec la presse, les artistes et les invités portant sur les raisons sous-jacentes d’une telle initiative. Animés par la coordonnatrice Martine Boucher, le tisserand Constant Adonon et Calixte Somaha, représentants de Wanolie Bruxelles, les échanges ont porté sur les nouvelles approches du tissage pour plus de compétitivité. En effet, l’Atelier Africain Du Design (AAD) est un projet piloté par Martine Boucher et Constant Adonon, grâce au soutien financier de Wallonie Bruxelle. Constant Adonon revient sur la genèse du métier de tisserand qui remonte dans les années 1848 au temps du Roi Agonglo qui, pour une première, a introduit au Palais royal, le tisserand nommé Aho. Aux dires de la coordonnatrice Martine Boucher, cette exposition fédère les talents des tisserands avec les designers, stylistes, photographes et artistes pour leur permettre d’aller au-delà ce qu’ils font habituellement.

Confectionner un vêtement avec une seule bande

Les œuvres exposées sont de plusieurs ordres. Les articles faits à base de pagne tissé tels que les sièges, vêtements, rideaux, Hamacs et plein d’autres  produits finis. L’objectif, selon les explications de Martine Boucher, est d’arriver à concevoir un vêtement avec une seule bande. Et pour rendre le produit fini plus authentique, les tisserands ont travaillé la main dans la main avec les designers, stylistes et photographes. Ces pagnes tissés sont colorés à base de teinture de couleurs indigo et bien d’autres couleurs. Dans les pièces de l’exposition, se trouvent les œuvres photographiques sur la nature dans tous ces aspects afin d’amener les tisserands à s’inspirer de la nature pour créer des motifs originaux. D’ores et déjà, à travers la qualité des œuvres, on se rend à l’évidence de la magie d’une interaction entre tisserands, designers, artistes et photographes. Les œuvres de Prince Toffa portent sur des vêtements à base de pagnes tissés mais également avec des canettes et bandes de casettes recyclées pour offrir aux regards des vêtements magnifiques. L’évènement est agrémenté par Wood Sound pour égayer le public avec des sonorités tradi-modernes.

M.M


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE