Vernissage à la galerie d’art ‘’Charly Djikou’’ d’Akassato : Le sculpteur séduit...

Vernissage à la galerie d’art ‘’Charly Djikou’’ d’Akassato : Le sculpteur séduit son public à travers ses œuvres

1
PARTAGER

(Pékin accueille  l’artiste bientôt)
Le sculpteur de pierre Charly Djikou a procédé, ce samedi 21 mai 2016, à l’ouverture de son exposition à l’espace culturel qui porte son nom à Akassato. Un vernissage qui a été rehaussé par la présence d’une kyrielle d’artistes plasticiens de renoms et du parrain de l’évènement Ganiou Soglo.

Dans la rue en face de la Station ‘’Jupiter’’ juste après la maternité d’Akassato en quittant Cotonou, environ quatre mètres à 500 mètres de la chaussée. L’on est à la galerie Charly Djikou  indiquée par une gigantesque sculpture en pierre. Simple manière de convier tout passantà marquer une pause pour découvrir les merveilleuses créations de l’artiste. La galerie était riche en œuvres sculpturales aussi bien variées  que  diversifiées. L’œuvre à l’honneur est dénommée « dans la peau d’un oiseau ». Il s’agit d’une sculpture d’oiseau qui a la forme humaine avec le bec scellé. Selon l’explication de Charly Djikou, « l’oiseau a la possibilité de planer au-dessus de tout le monde et de descendre dans les coins les plus petits de la terre. Mais il ne peut rien raconter de ce que Dieu lui permet de voir ». L’espace d’accueil, pour coller aux mœurs du Bénin, dispose d’un mini bar pour le rafraichissement. Devant un parterre d’invités, Patrick Idohou, Directeur de la Promotion Artistique et Culturelle a annoncé la bonne nouvelle en commençant par saluer le travail et l’humilité de Charly Djikou. « J’ai appelé Charly Djikou et je lui ai demandé d’amener quelques-unes de ses œuvres au Centre Culturel Chinois. Sans hésiter, il est venu avec les œuvres qui ont été contemplées par les Chinois sans qu’il ne sache les raisons et les retombées. Le bénéfice de son humilité, c’est qu’il est retenu pour participer à l’exposition mondiale d’art contemporain à Pékin dans les jours à venir », a-t-il fait savoir.Le vernissage s’est soldé par une vente à l’américaine. La sculpture qui était à l’honneur  s’est arrachée par le parrain Ganiou Soglo à la bagatelle somme 760.000 FCFA. A cette occasion, Charly Djikou a témoigné sa gratitude à tous ceux qui l’ont soutenu de près ou de loin pour la concrétisation de l’événement qui consacre également l’ouverture officielle de sa galerie.

Matin Libre

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE