Usurpation de titre par Kifouli Adéwoumi : Le conseil des sages et...

Usurpation de titre par Kifouli Adéwoumi : Le conseil des sages et Rois du Plateau dénonce et condamne

0
PARTAGER

Le 20 octobre 2015, le dernier  Roi de Sakété est allé à la « douche ». Et par arrêté n°115/003/SG-SAS-CS du 14 janvier 2016, portant création, composition, attribution et fonctionnement du comité ad hoc d’appui à l’organisation des obsèques du Roi Agbadémotèmolè de Sakété, un comité chargé de se pencher sur la succession du Roi a été mis sur pied. Mais le 14 mai 2016, le Sieur   Kifouli Adéwoumi, s’est autoproclamé Roi de Sakété, foulant ainsi aux pieds, la tradition du choix d’un roi en pays Yoruba. Ce que dénoncent les Sages et Rois du Plateau, à travers une déclaration rendue publique, vendredi 03 juin 2016, à la salle de Conférence de la Mairie de Sakété.

Pour les sages de la commune de Sékété, Kifouli Adéwoumi est inapte à un  quelconque trône de Roi dans la commune de Sakété. Ils dénoncent donc le trouble à l’ordre public orchestré par l’individu. A en croire la déclaration des Rois du Plateau, Kifouli Adéwoumi serait un Adjan « Oro », un responsable du culte traditionnel Oro, un serviteur du Roi entièrement soumis et qui ne saurait prétendre à un quelconque trône. « Un tel acte ne peut nous laisser indifférents car il se révèle être une insulte à la mémoire des ancêtres, une provocation pour les rois que nous sommes, un bafouillage de la tradition et des rites traditionnels », se sont indigné les Rois du Plateau. La source des familles royales de Sakété est partie d’Illasso pour se fixer définitivement à Sakété. L’intronisation d’un quelconque roi  à Illasso ne peut être vue que comme un coup de couteau porté à la tradition et à l’histoire, ont déclaré les Rois du Plateau. L’intronisation d’un Adjan« Oro », relève d’une imposture et de la volonté d’une escroquerie de portée nationale et internationale, ont-ils martelé. C’est pourquoi, soucieux de la cohésion sociale et de la consolidation des familles royales, le Collectif des Rois du Plateau rejette fermement cette intronisation en la déclarant nul et de nul effet. Ils saisissent l’occasion pour rappeler à l’ordre tous les prétentieux qui se couvrent de colliers et aspirent à être « roi ». Par la même occasion, les Rois du Plateau prient le Conseil des Rois du Bénin, de prendre ses responsabilités face à une telle dérive. Ils exhortent pour finir, les autorités à divers niveaux, à reconsidérer le rôle prépondérant que jouent les Rois dans l’équilibre social et culturel du Bénin.

Thomas AZANMASSO

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE