Suite à donner à la construction du panthéon de Savalou : L’espace...

Suite à donner à la construction du panthéon de Savalou : L’espace en voie d’être viabilisé davantage

0
PARTAGER

(Pour servir d’un pôle d’attraction pour la destination Bénin)
Le panthéon est un lieu touristique construit sur l’initiative du roi Tossoh Gbaguidi XIII. Il s’agit d’un vaste étendu appelé lieu  dela résistance panafricaine. C’est aujourd’hui un patrimoine cher aux fils et filles de la belle cité de Savalou. Et pour feu sa Majesté Tossoh Gbaguidi XIII,ex roi de Savalou, cet endroit est une pièce importante de l’histoire qu’il faudra rétablir à tout prix. Il a été inauguré le mercredi 13 août 2014, en présence de l’ancien chef de l’Etat Boni Yayi, par le sénateur Bell Perkis de New york des Etats-Unis et l’ancien ministre de la culture Jean Michel Abimbola. Selon le guide rencontré sur le terrain, le Panthéon est un lieu où les esclaves du nord Benin restaient avant leur embarquement à Ouidah. Les esclaves sont échangés contre des miroirs, des pièces de pagnes et des pacotilles. Il est à préciser que ces échanges se font à un lieu précis qui est à quelques encablures du panthéon. Cet endroit est dénommé ‘’Alahoun’’, le point d’encrage mêmedes échanges commerciaux des esclaves à l’époque. A en croire notre source, juste après cet endroit, les esclaves sont conduits vers l’espace qui abrite actuellement le panthéon. A ce lieu, se trouve un arbre nommé ‘’Kpakpadjidé’’. Autour de celui-ci est attaché les esclaves pour leur avant dernière station en terre natale. Ensuite, ils prennent départ pour Ouidah leur dernier lieu de rassemblement avant leur embarquement vers les Amériques et Antilles.

Aujourd’hui…

Ce lieu est réhabilité et rendu attractif par sa majesté Tossoh Gbaguidi XIII et il porte le nom de Panthéon. L’espace attire aujourd’hui, compte tenu de sa beauté, nombre de touristes notamment les expatriés qui y font un tour  chaque année et ceci de façon régulière. Quand bien même il reste des œuvres à poursuivre, les autochtones ainsi que les étrangers ne se sont pas fait prier pour aller célébrer le 15 août ou le 10 janvier à cet endroit précis. Selon les informations du guide, l’actuel souverain Dada Gbaguidi Gandjègni Awoyo XIV a en vuede poursuivre ce qu’a entamé son prédécesseur. Et comme c’était prévu, ce lieu devrait abriter un complexe hôtelier pour accueillir les visiteurs.

Antonia DHOSSA(Stag.)


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE