Restauration du patrimoine culturel matériel du Bénin : Talon lave l’affront fait...

Restauration du patrimoine culturel matériel du Bénin : Talon lave l’affront fait aux ancêtres

0
PARTAGER

(Les attributs royaux béninois emportés bientôt de retour)
Les trésors royaux emportés par la colonisation dans les années 1892seront bientôt de retour au Bénin. Le Président Talon a donné le mot d’ordre à travers une décision prise en conseil des ministres, mercredi 27 juillet 2016. Le chef de l’Etat est déterminé à restaurer le patrimoine culturel Béninois pour booster la destination Bénin. Après la création de l’agence nationale du tourisme et des patrimoines, Patrice Talon a instruit les ministres des affaires étrangères et de la culture à entrer en négociation avec les autorités françaises et l’Unesco afin de ramener au pays les trésors patrimoniaux emportés dans les années 1892 et qui, aujourd’hui, sont répartis un peu partout dans les musées et collections privées internationaux. En effet, après l’annulation dans les années 1892 par Béhanzin, successeur du roi Glèlè au trône du Dahomey actuel Bénin, de la convention bilatérale signée avec la France en 1868, une grande guerre se déclencha et emporta non seulement des milliers de vies humaines mais aussi tout le patrimoine culturel matériel du Dahomey d’alors. Les colons se sont emparés des richesses culturelles qui constituent l’histoire et donc le patrimoine matériel du Bénin. On peut citer entre autres le trône du roi Béhanzin, le lion du roi Glèlè, une statuette de 50 cm de longueur  et de 28,5 cm de hauteur mise aux enchères le 13 décembre 2013 à la Galerie Christie’s à Paris et qui aurait coûté 1million 17 mille euros soit 667 millions 108 mille francs CFA à son acquéreur, selon un article publié le 08 février 2013 par la Presse du jour. Le général Dodds à la conquête du royaume rentra dans Abomey le 17 novembre 1892 et s’empara d’une partie du trésor royal laissé par le roi Glèlè. Une partie sera offerte au musée du Tracadero à Paris et le reste à son héritier Achille Lemoine qui, en 1926, le céda contre une forte somme à Charles Ratton. 124 ans après ces évènements malheureux, le gouvernement de la Rupture a décidé de faire un retour dans le passé et de reconstituer l’histoire du Bénin. Tous les trésors déployés dans les musées à travers le monde doivent être retrouvés et ramenés à la source. Telle est désormais la noble mission confiée non seulement au ministre du Tourisme et de la culture Ange N’koué et à son collègue des affaires étrangères Aurelien Agbénonci mais aussi à tout Béninois capable de mettre la main à la pâte pour la restitution de l’histoire. Faut-il le rappeler, En 1985, le complexe des 10 palais royaux de la cité d’Abomey a été totalement intégré dans le patrimoine culturel mondial de l’Unesco. Ce qui, une fois de plus, dénote de la richesse et de la rareté de l’héritage culturel national. Il urge alors que le Président Patrice Talon et son gouvernement soient soutenus dans leur vision de faire du Bénin la destination la plus prisée tout en promouvant la culture et les patrimoines matériels et immatériels.

T.G


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE