Représentation du spectacle ‘’Bmw’’lors du Fitheb migratoire : Quand la misère provoque...

Représentation du spectacle ‘’Bmw’’lors du Fitheb migratoire : Quand la misère provoque l’explosion des vices

0
PARTAGER

(Une invite à la retenue adressée à la couche juvénile)
Le Festival international de théâtre du Bénin a accueilli à Dassa le samedi 27 août dernier le spectacle intitulé ‘’Bmw’’ dont le metteur en scène est Humbert Boko. Il s’agit d’une trame qui retrace les revers de la misère et la conscience du bas peuple.
‘’Bmw’’ est une création de Humbert Boko, jeune metteur en scène et responsable de la compagnie ‘’Irikpè art et culture’’. L’intrigue a distribué sur la scène trois comédiens à savoir Judith Houndjo dans le rôle principal de Bmw, Lucas Alavo dans le rôle du fou-conscient et Humbert Boko lui-même dans le rôle de l’agent de sécurité publique. Elle retrace une histoire d’un foyer qui s’est émietté à cause de la misère et dont la répercussion a donné Bmw. Le personnage principal estla prostituée incarnée par la comédienne Judith Houndjoet qui se trouve être la fille du faux agent de sécurité publique qui a nourri l’intention d’abuser d’elle à sa première vue lors d’une  soirée sur les chaussées.

Sur cette création, Humbert Boko a voulu mettre en exergue un pan des phénomènes qui entrainent aujourd’hui nombre de vices sociaux au rang desquels on peut évoquer la prostitution, l’inceste, le vol et la délinquance qui ont fait le noyau de la trame du spectacle ‘’Bmw’’. En fait, ce n’est qu’une évidence que la représentation a mis en jeu. Un foyer dont le père, faute de moyen, a déclaré son incapacité d’assumer ses responsabilités. La mère ne vivant que des pitances de sa débrouillardise, et la fille étant devenueune adolescente gratifiée par la nature d’un sublime charme. Dans un tel décor, on ne peut avoir d’invité que les vices sous toutes ses dimensions. « Vous osez sortir toute belle comme ça sans vos papiers dans cette nuit profonde » propos d’un faux agent vicieux qui n’a de prétexte que l’absence des pièces d’identité de sa victime pour accomplir son forfait. Alors que dans la nuit où il s’est tapé le faux titre d’ « agent Dipatari matricule 1412», il ne se rendait pas compte qu’il s’adressait à sa fille qu’il a abandonnée il y a 14 années en arrière et dont la mère est passée de vie à trépas après avoir payé des yeux de sa tête pour élever sa fille. « Je vous jure c’est la misère qui m’a entrainé dans tout ceci », regrette le père inconscient après avoir appris le décès de sa belle épouse. Malheureusement, le défaut de moyen aidant,la fille malgré les efforts de sa mère n’a été réduit qu’à sa plus simple expression de ‘’Bmw’’ (Belle de minuit wax). Un véhicule de nuit qui dépanne sexuellement policiers et passants de tout genre. Ce spectacle convie la jeunesse à une sérieuse prise de conscience surtout lorsqu’elle décide d’aller au sexe.

Teddy GANDIGBE


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE