Renaissance du secteur tourisme au Bénin: Léopold Sodansou sollicité pour renforcer le...

Renaissance du secteur tourisme au Bénin: Léopold Sodansou sollicité pour renforcer le PIB

0
PARTAGER

Le Président de la République, Patrice Talon renforce son environnement de gouvernance d’une nouvelle compétence. Il s’agit du Dr. Léopold Sodansou, nommé, nouveau Directeur du développement du tourisme. C’était au cours du conseil des ministres du 05 Octobre 2016 à travers lequel, une série de nominations a été effectuée au ministre de la culture et du tourisme. Il travaillera donc aux côtés du ministre de la culture et du tourisme, Anges N’Koué. Le jeune enseignant-Chercheur, très discret mais pétri d’expériences en relations internationales, mesure bien l’importance de la mission qui lui a été confiée. Il reste persuadé de ce qu’il doit travailler à la concrétisation de la politique nationale de développement et de promotion touristiques afin d’amener le Bénin, à doubler avant 2025, la contribution du tourisme au produit intérieur brut du pays. Son dynamisme n’étant plus à démontrer, il est à la hauteur de la tâche et pourra
œuvrer à accroître et améliorer l’offre touristique, en promouvant de façon exponentielle, le tourisme, mais aussi à renforcer les capacités managériales du secteur du tourisme.
Ce bras compétent permettra au gouvernement, de contribuer, grâce à ce secteur, au renforcement des acquis du Bénin en matière de développement économique et social.Désormais, un terme sera mis à la dégradation des sites touristiques, à la faible qualité des services touristiques…Et le grand défi sera de travailler à accompagner la politique du gouvernement pour rendre avantageux, la décision supprimant la délivrance de visa à tous les étrangers venant au Bénin. Le projet de la route des pêches qui vient aussi comme un véritable moyen de valorisation du tourisme, pourrait être concrétisé, sans oublier les autres projets en lice.En effet, selon les statistiques de la direction du développement du tourisme, les arrivées dans les hôtels sont passées de 8 960 en 1994 à 37 645 en 2003, soit un taux d’accroissement moyen annuel de 32,01%. Mais de 2004 à 2006, ce taux d’accroissement est retombé à 10,7 %. Des actions seront menées pour sauver ce sous-secteur, capitale pour l’économie nationale. Il faut préciser qu’au Bénin, le tourisme est l’une des principales sources de recettes liées à l’exportation des services en dehors du coton. Le Produit Intérieur brut (Pib) connaitra sans doute, dans les mois à suivre , une nette amélioration.

Emmanuel GBETO

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE